L’exploitant forestier Rougier a récemment annoncé une perte nette de près de  10 milliards de Francs en 2009, et un chiffre d’affaire en baisse de 21,1% (81 milliards de francs), rapporte le quotidien L’Union.

« Les résultats 2009 reflètent l’impact de la crise économique dès la mi 2008 et la forte contraction des marchés mondiaux dans la filière bois », a indiqué la firme par voix de communiqué en date du 31 mars dernier, et cité par le quotidien. En effet, en 2008, le groupe n’enregistrait pourtant qu’une perte de 2 milliards de Francs.
Toutefois, selon notre confrère, malgré cette contre performance, au travers de la reprise progressive des ventes et des bénéfices du plan de redressement interne de Rougier, a pu réduire sa perte opérationnelle. Toute chose qui, conjugué notamment à une rigueur en terme de gestion, devraient permettre de meilleurs résultats en 2010.

« L’amélioration constatée en fin d’année 2009 laisse augurer en 2010 d’une meilleure tenue de l’activité, portée par le dynamisme de la demande dans certains pays émergent et par la réduction de l’offre en bois tropicaux », indique L’union via le document.

Par ailleurs, s’exprimant sur la mesure de l’interdiction de l’exportation des grumes à compter de 2010, le groupe a indiqué qu’«axée sur  la création de valeurs et la maîtrise globale de la filière est un atout solide pour limiter à court-terme les impacts de cette nouvelle situation et en tirer le meilleur partie à moyen, terme.

Le groupe Rougier, indique-t-on, est présent  au Gabon où il possède trois usines de premier plan à Owendo, Mbouma Oyal et Mevang.

Dans une récente interview accordée à L’Union, le directeur général de Total Gabon déplorait, lui aussi, la baisse des indicateurs du chiffre d’affaire de l’entreprise, divisé par deux au cours de l’année 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here