Le Conseil des ministres, réunit ce jeudi à la Libreville, à la présidence, autour du président de la République, Ali Bongo Ondimba, a annoncé, dans le communiqué final, qu’une minute de silence aura lieu, sur toute l’étendue du territoire nationale, à 13 heures 50 minutes, le 8 juin prochain, date du premier anniversaire de la disparition du deuxième chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba.

Cette minute de silence nationale aura lieu, ainsi, selon le Conseil des Ministres, à l’heure précise (13 Heures 50) à la quelle s’est éteint Omar Bongo Ondimba, il y a un an, à l’hôpital Quiron de Barcelone, en Espagne. Une opération qui aura effet simultanément dans les chefs lieux de provinces.

« A l’ouverture des travaux, et à quelques jours du premier (1er) anniversaire du décès de notre très regretté Président de la République, Chef de l’Etat, Feu Son Excellence El Hadj Omar BONGO ONDIMBA, le Conseil des Ministres, afin de lui rendre un hommage mérité et solennel, a décidé de ce qu’une minute de silence sera observée sur toute l’étendue du territoire national, le Mardi 08 Juin 2010 à 13 h 50, jour et heure de son décès, l’an dernier, à Barcelone, en Espagne », a indqiué la note.

Pour cette première commémoration, les manifestations se feront principalement dans le Haut-Ogooué, notamment à Franceville, au Mausolée Omar Bongo Ondimba où il a été inhumé et où une cérémonie de dépôt de gerbes aura lieu.

A Libreville, le même jour, à la Cité de la démocratie, à 15 heures 30, à la cathédrale Sainte Marie, un culte œcuménique sera célébré, tandis que dans les chefs lieu de provinces, département et de districts, une opération similaire sera effectuée avec la présence des autorités administratives, consulaires, notamment.

Ainsi, précise le Conseil, «  des manifestations officielles auront lieu ce même Mardi 08 Juin 2010, et à Franceville où, en particulier, il sera organisé une cérémonie de dépôt de gerbes au Mausolée par différentes délégations officielles, et à Libreville où, entre autres, aura lieu un culte œcuménique à la Cité de la Démocratie, à 15 h 30mn.

A cette même heure de 15h30, des messes et prières d’actions de grâce seront célébrées dans les Chefs lieux de provinces, de départements et de districts, en présence des autorités administratives, politiques, diplomatiques et consulaires ».

Le président Omar Bongo Ondimba, après plus de quatre décennies à la tête de l’exécutif gabonais, s’est éteint le 8 juin 2009 à Barcelone, en Espagne.

Son fils, Ali Bongo Ondimba, investit candidat du Parti démocratique Gabonais (PDG, au pourvoir), formation fondée par son père en mars 1968, a défendu, avec succès, sa candidature à l’élection présidentielle anticipée qui a suivi ce décès.

Il fut élu le 30 août de la même année, président de la République et succéda à madame Rose Francine Rogombé qui a assuré l’intérim pendant près de quatre mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here