Rougier vient de confirmer le redressement entamé au second semestre 2009. Le groupe français a enregistré au 1er semestre 2010 un chiffre d’affaires de 67,8 millions d’euros, en progression de 11% par rapport au 1er semestre 2009.

Après une année 2009 marquée par une crise économique sans précédent et un fort mouvement de déstockage dans la chaîne de distribution, Rougier enregistre un retour à la rentabilité au premier semestre 2010. Avec un chiffre d’affaires de 67,8 millions d’euros, en progression de 11%, le groupe français enregistre un résultat opérationnel de 1,5 million et un bénéfice net de 0,6 million, contre une perte de 12,8 millions un an plus tôt.

«La branche Afrique et commerce international réalise un chiffre d’affaires semestriel de 50,2 millions d’euros, en progression de 6,5 % par rapport à l’année précédente. La reprise progressive de la demande mondiale a permis d’enregistrer un 2ème trimestre dynamique (+ 20,3 %). Ces évolutions ont conduit à une augmentation des productions sur l’ensemble des sites industriels et forestiers, qui contribue à mieux absorber les frais fixes et permet un net redressement de l’exploitation de la branche d’activité», a indiqué le groupe.

Toutefois, l’interdiction d’exporter les grumes du Gabon, entrée en vigueur le 1er janvier 2010, et l’attente des mesures gouvernementales d’accompagnement ont pesé sur les filiales gabonaises et affecté leur rentabilité. Soutenu par la labellisation FSC (30% des volumes de production en équivalent grumes vendues avec le label), Rougier Gabon s’inscrit d’ores et déjà dans la nouvelle politique gouvernementale initiée dans le concept du Gabon Vert et tient à demeurer un acteur important de la filière répondant aux meilleurs critères sociaux et environnementaux. En concrétisant la mutation de son modèle économique, Rougier entend retrouver ainsi de nouveaux niveaux de rentabilité.

Dans les trois pays d’implantation du groupe, Gabon, Cameroun et Congo, le taux de transformation interne, directe et indirecte, a atteint au premier semestre 85 % de la production totale de grumes. Rougier maintient le cap sur les axes permanents de sa stratégie moyen et long terme, fondés sur, la valorisation des concessions forestières, la certification de bonne gestion forestière et le développement de la valeur ajoutée industrielle. Au regard des performances réalisées au cours du premier semestre, Rougier devrait renouer avec un bénéfice net positif sur l’ensemble de l’année 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here