spot_imgspot_img

Deux entreprises forestières placées sous scellé

Les sociétés forestières Pogab et Leroy ont été mises sous scellé lundi dernier par le tribunal de Libreville, appris l’AGP de source judiciaire dans la capitale gabonaise.

(Le tribunal a pris cette décision à la suite d’une plainte introduite une semaine auparavant par M. John Bitar, le repreneur libanais des deux entreprises, face au refus de cession des anciens propriétaires chinois. Dans la plainte déposée au tribunal de Libreville les 16 et 17 octobre derniers, M. Bitar fait état du rapatriement, par les Chinois, du matériel des deux entreprises se trouvant à l’intérieur du pays. Lundi dernier, la police a fait une descente dans les deux entreprises pour évacuer le personnel, fermer les unités de production et les bureaux. Selon des sources proches du dossier, les dirigeants chinois refusent de se conformer à la décision du tribunal de Lisieux, en France, imposant la cession de Pogab et Leroy au groupe John Bitar. Dans plusieurs communiqués parus dans la presse, le directeur général de Pogab, Whu, indique que la décision rendue par le tribunal français ne concerne pas les sociétés du Gabon. Selon lui, Pogab et Leroy étant enregistrés au Gabon sont soumises au droit gabonais. Par conséquent, les décisions d’un tribunal français n’ont aucun effet sur les deux sociétés. Selon certaines sources, le tribunal de Libreville aurait donné raison au Libanais John Bitar, approuvant ainsi le rendu judiciaire du tribunal de Lisieux. La partie chinoise, qui ne reconnaît pas le groupe Bitar comme actionnaire majoritaire, compte déposer un recours, indique-t-on. |propre)]

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES