La politique de conservation de la diversité biologique et la création des parcs nationaux ont entraîné de profondes mutations dans l’industrie touristique gabonaise, a indiqué une source proche du ministère gabonais du tourisme.

“Longtemps concentrée sur le tourisme d’affaires et de Congrès, l’industrie touristique gabonaise connaît aujourd’hui de profondes mutations qui trouvent leur fondement dans la politique de conservation de la diversité biologique et la création des parcs nationaux’’, a déclaré le Directeur général du Tourisme, Léonard Nguema Ondo, à l’occasion de la célébration, vendredi à Libreville, de la journée internationale du tourisme.

“La politique de conservation de la biodiversité s’inscrit dans le cadre du processus de diversification de l’économie nationale au moyen du développement d’une industrie écotouristique viable”, a déclaré M. Nguema Ondo.

C’est dans cette perspective qu’un réseau de treize parcs nationaux représentant 11% du teritoire national a été crée le 30 août 2002 par le président Omar Bongo Ondimba. Chacune des neuf provinces du pays abrite au moins un de ces sites classés pour la conservation du riche patrimoine national en matière de biodiversité.

La présentation de la version actualisée du document “Vision pour le Gabon” et des “éléments nouveaux” liés au contexte actuel du tourisme national ont constitué le point saillant des manifestations de la journée internationale du tourisme, un évènement dont la célébration a été différée au Gabon.

L’ONU a décidé de réaliser une campagne mondiale sur la diversification biologique à l’occasion de la célébration de la toute première célébration de cette journée, centrée cette année sur le thème “Tourisme et Biodiversité”.

Selon M. Nguema Ondo, le thème choisi par l’OMT (Organisation mondiale du tourisme) offre une occasion unique de sensibiliser le public sur “l’importance de la biodiversité et le rôle du tourisme durable dans la conservation de la vie sur la planète”.

Ce thème est “évocateur d’autant qu’il interpelle la communauté internationale sur la perte continue et croissante de la diversité biologique à travers la planète et coïncide avec l’objectif adopté par les gouvernements des pays membres des Nations unies, en 2002, visant à réduire de manière significative le taux de perte de la biodiversité à l’horizon 2010”, a-t-il expliqué.

La journée internationale du tourisme a été décrétée en 2010 par l’Organisation des Nations unies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here