spot_imgspot_img

Médias / L’UNION passe de 300 à 400 francs CFA

Le quotidien national d’informations générales, l’UNION va désormais coûter 400 francs CFA au lieu de 300 francs habituels, à compter du lundi 15 novembre 2010, rapporte le N° 10476, du samedi 13 et dimanche 14 novembre 2010, , faisant ainsi état de d’une profonde mutation tant au niveau de son prix, que de sa nouvelle présentation visuelle.

Selon le quotidien l’UNION, ce changement va s’accompagner d’une amélioration qualitative de son contenu. La maquette du journal va évoluer avec une présentation plus moderne et plus claire.

Ainsi, de l’avis de certains lecteurs de ce quotidien d’informations générales, c’est une augmentation de plus qui vient davantage alourdir les dépenses de ceux qui veulent s’informer.

« Cette augmentation arrive au mauvais moment. Vraiment, ce sera très compliqué pour nous les « gagne peu », s’a déclaré Suzette Ibinga, assistante sociale.

Par contre d’autres attribuent cette augmentation à la qualité du travail et partant de la présentation et du contenu des informations qui sont publiés dans ce journal.

« Je pense que ça vaut le coût, vu le travail qui est fourni, l’information est bien diversifiée, avec plusieurs rubriques dans lesquelles on y trouve la culture, le sport, la politique et bien d’autres. La présentation est très bien faite, avec des pages en couleurs, des informations sur les grandes entreprises, sans compter la promotion des jeunes artistes qui y est faite », a déclaré, pour sa part Edgar Régis Ondo Minto’o, directeur du centre des métiers Jean Violas (SEEG)

« Seulement, ce qui va peut-être faire mal, c’est ce bon-là, passer de 300f à 400 francs, cela va forcément secouer et peser sur les dépenses de plusieurs lecteurs car les consommateurs supportent mieux les augmentations progressives en petites coupures, que lorsqu’elle tombe du coup », a-t-il ajouté.

Aussi, plusieurs gérants de kiosques à journaux pensent que cela va davantage compliquer la tâche au regard du caractère de désintéressement déjà affiché par plusieurs lecteurs.

« Je crains fort que cette augmentation ne freine e peu de personnes qui achètent L’union, sachant que les plus grands clients sont des étrangers; S’agissant de notre gain, ce n’est que 15%, c’est vraiment peu, lorsqu’on sait que dans certains pays Africains, les vendeurs de journaux ont jusqu’à 20% du revenu sur les ventes », a signifié Hamidou, responsable de kiosque à journaux au centre-ville de Libreville.

Rappelons que la dernière augmentation du prix du quotidien L’Union remonte à octobre 2002, durant cette période, le journal est passé de 20 à 24 pages, avec un supplément de 8 pages couleurs. Ces améliorations ont donc provoqué à elles seules une hausse de 16% des coûts de production, occasionnant, de ce fait, l’augmentation croissante des charges et des coûts supportés depuis huit ans par son entreprise éditrice, la Société des nouvelles activités de presse (Sonapresse).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES