spot_imgspot_img

Gabon : L’opposition réclame la transparence électorale

Comme convenu plusieurs partis de l’opposition ont organisé le 20 novembre à Libreville une marche en direction du ministère de l’Intérieur, après un bref meeting à Rio. L’opposition réclame la transparence électorale et l’utilisation de la biométrie pour les législatives de 2011.

Le meeting et la marche pacifique de l’opposition ont eu lieu le 20 novembre à Libreville. Après une brève rencontre à Rio, les leaders, militants et sympathisants de la Coalition des partis politiques pour l’alternance (CPPA) se sont dirigés vers le ministère de l’Intérieur. La coalition réclame la transparence électorale et l’utilisation de la biométrie lors des élections législatives de 2011.

«Ça aidera la majorité et l’opposition », a déclaré Louis Gaston Mayila de l’Union pour la nouvelle république (UPNR). « C’est aussi une nécessité pour la paix », a renchéri Zacharie Myboto de l’Union nationale (UN). Or, avant la tenue de ces manifestations, le gouvernement s’est prononcé sur la biométrie, précisant que «la proposition de loi relative à la protection des données à caractère personnelles (biométrie) est actuellement en navette entre le gouvernement et le Parlement».

«Le ministre de l’Intérieur vient de procéder au lancement des termes de référence en ce qui concerne l’utilisation de la biométrie dans le processus électoral, ce qui montre à suffisance la volonté du gouvernement de la République de mettre en œuvre cette loi dès le moment où elle sera rendu applicable», avait indiqué le gouvernement. L’opposition a également protesté contre le processus de révision de la liste électorale et l’absence de leurs représentants au sein de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) chargée de superviser les prochaines élections au Gabon.

Les manifestations du 20 novembre regroupaient le Congrès pour la démocratie et la Justice (CDJ), le Mouvement de redressement national – tendance unioniste (Morena Unioniste), le Forum africain pour la reconstruction (FAR), le Parti gabonais du progrès (PGP), le Mouvement de Redressement National (MORENA) et l’Union nationale (UN), l’Union pour la nouvelle République (UPNR) et le Rassemblement national pour les bûcherons (RNB). Elles auraient mobilisé plus de 2000 personnes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES