spot_imgspot_img

La BICIG affiche un bilan déficitaire de 4 milliards de FCFA

La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG), qui contrôle 52% du parc de comptes dans le pays, a accusé, en 2009, un bilan déficitaire de 4,6 milliards de FCFA, a appris l’AGP de source bancaire, jeudi à Libreville.

En 2009, l’institution financière, qui compte 80.000 clients au Gabon, a été créditée d’un bilan de 363 milliards de FCFA contre 373 milliards en 2008, soit un déficit de 2,7% (4,6 milliards de FCFA), a-t-on précisé de même source.

Selon le président du conseil d’administration de la BICIG, M. Etienne Guy Mouvagha Tchioba, l’exercice 2009 a été marqué par un contexte économique difficile résultant des effets de la crise financière sur l’économie réelle et des évènements sociopolitiques.

Dans un tel environnement, « les indicateurs de la banque ont globalement été tirés vers le bas », a-t-il dit, soulignant que le résultat net a chuté de 27% en 2009 pour s’établir à 4,6 milliards de FCFA.

Ce ralentissement de la rentabilité finale a été causé par la baisse des revenus, couplée à une hausse de 8% des charges, alors que les crédits et dépôts à la clientèle ont accusé un repli de 12,7 et 4%.

« En dépit d’un environnement économique difficile en 2009, les résultats de la banque sont positifs, et ce à travers ses grands domaines d’activité, rétail banking, investement solutions, corporate & investement banking », a affirmé l’administrateur directeur général adjoint de la BICIG, Michel Dubois.

Malgré une conjoncture internationale difficile, la BICIG a pu maintenir une partie de ses investissements au titre de l’exercice 2009, soit 2,9 milliards FCFA.

La banque a ouvert une agence à Owendo et agrandi son réseau de guichets d’envois d’argent Western Union, avec deux nouveaux points de vente à Franceville et Moanda, dans la province du Haut-Ogooué (sud-est).

Elle a également enrichi son offre commerciale avec la certification de son système de management de la qualité (SMQ) pour des opérateurs communautaires.

Le capital de la BICIG, une banque créée en 1945, est réparti entre l’Etat gabonais (26,35%), des privés gabonais (26,98%) et le groupe français BNP PARIBAS (46,67%).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES