spot_imgspot_img

Ouverture à Libreville du séminaire de formation des intermédiaires d’assurance

Les travaux du séminaire de formation sur les bordereaux et la confection des états modèles à l’intention des intermédiaires d’assurance ont été ouverts lundi à Libreville, en présence du directeur national des assurances, James Redombo, a-t-on appris du quotidien gabonais l’Union dans sa livraison de mardi.

Les présentes assises sont axées sur la réalisation d’une évaluation des besoins de formation en matière de confection des bordereaux et états modèles des agents généraux et courtiers des treize pays de la conférence internationale des contrôles d’assurances (CICA), il s’agit du Benin ; du Burkina ; du Cameroun ; du Centrafrique ; du Congo ; de la Côte d’Ivoire , du Gabon ; du Niger ; du Sénégal ; du Tchad ; du Togo ; de Madagascar et de la France.

Aussi sur l’organisation des ateliers de sensibilisation destinés à leur faire prendre l’importance du respect de tous les aspects techniques comptables et financiers de la profession et le rôle d’un intermédiaire d’assurance dans le processus de développement des sociétés d’assurance auprès du public.

Selon M. Redombo, on entend par intermédiaire d’assurance, les personnes physiques ou morales qui s’occupent de la collecte des fonds auprès d’un assuré, pour les reverser aux assureurs.

‘’Les courtiers réalisent plus de 75% du chiffre d’affaire des sociétés d’assurance de notre marché ; le non respect de la réglementation de la conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) n’est pas sans incidence sur l’activité’’, a-t-il souligné.

Pour le commissaire contrôleur en chef de la CIMA, Fangman Ouattara, le risque est d’avoir des courtiers qui ne disposent pas de tableaux de bord, nécessaires pour le suivi de leur gestion quotidienne ; il y a aussi l’absence de visibilité sur la gestion des primes et des arriérés par les intermédiaires d’assurances.

‘’Des contentieux opposent régulièrement les intermédiaires d’assurances avec les assureurs qui se plaignent de la rétention des primes par les intermédiaires, qui prélèvent des fonds sans pourtant les reverser aux assureurs’’, a-t-il précisé.

Ainsi, à partir de 2011, il est prévu l’organisation des contrôles des intermédiaires d’assurances ; ceux-ci seront effectués par l’administration et la CIMA.

Ce séminaire de durée quatre jours à pour but de renforcer la capacité des intéressés sur les techniques de présentation des bordereaux et des états modèles qui soient conformes aux principes de la conférence interafricaine des marchés d’assurance, prendra fin jeudi prochain.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES