Gabon : Tirs croisés chez Boukoubi

Des échanges de coups de feu entre six bandits et des agents de sécurité ont eu lieu dans la nuit du 22 au 23 janvier à Libreville, à proximité de la résidence du secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, majorité), Faustin Boukoubi. Une confrontation qui a fait deux morts et deux blessés dans les rangs des malfaiteurs.

Le domicile du secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, majorité), Faustin Boukoubi, était le théâtre, dans la nuit du 22 au 23 janvier, d’un échange de coups de feu entre six bandits et les agents en charge de la garde du secrétaire général. Alors, que la presse a rapporté ce 24 janvier qu’il s’agissait d’un braquage, il n’en ait rien, selon les propos de Faustin Boukoubi.

«Je ne suis pas un véreux (…) Il n’y a pas d’éléments qui poussent à croire que j’étais visé», a indiqué le secrétaire général du PDG. Selon les éléments d’enquête, tout semble parti d’un attroupement jugé «suspect» par les agents de la sécurité à l’extérieur de la concession. Parvenus à hauteur des personnes qui s’y trouvaient, ils ont pu constater qu’il s’agissait d’un groupe de braqueurs attelés au partage du butin issu d’une opération menée dans un quartier de la capitale, vu la quantité des billets de banque visibles dans leur voiture.

Toute chose qui a conduit à l’échange de coups de feu entre les deux parties. Deux malfaiteurs ont péri sous les balles tandis que deux ont été blessés. Les deux derniers, sains et saufs, sont entre les mains de la Police judiciaire. Selon des éléments d’enquête, le butin en billets de banque des malfaiteurs est évalué à 1,4 millions de francs CFA.

Durant la même nuit de nombreux braquages à main armée ont été enregistrés, notamment au quartier Nzeng-Ayong et on signale qu’une ressortissante française du Programme des Nations-Unies à Libreville a également été l’objet d’une attaque armée à son domicile. Des ordinateurs, de l’argent et divers bien ont été emportés. Une série d’évènement qui vient remettre au goût du jour la question de l’insécurité à Libreville.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Le Gabon face au Covid-19 : Le Dr Adrien Mougougou douche l’optimisme d’Ali Bongo

Le Gabon a certes construit ou rénové des hôpitaux, acheté du matériel ces dernières années, mais cela ne suffit pas pour une riposte efficace...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Conseil interministériel : Neuf projets de textes législatifs et règlementaires examinés

L’équipe conduite par Julien Nkoghe Bekale a mis à profit la célébration de l’Ascension pour passer au crible plusieurs projets de textes législatifs et...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...