Ali Bongo a reçu un soutien de poids face à la situation politique actuelle marquée par la prestation de serment d’André Mba Obame. Les Etats-Unis ont confirmé ce 28 janvier la reconnaissance d’Ali Bongo comme président de la République.

Les Etats-Unis ont confirmé ce 28 janvier qu’ils reconnaissaient le régime de l’actuel chef de l’Etat gabonais Ali Bongo, selon un communiqué de l’ambassade américaine à Libreville et sans citer nommément l’opposant André Mba Obame qui s’est autoproclamé président le 25 janvier.

«Les Etats-Unis reconnaissent Ali Bongo Ondimba comme étant le président du Gabon. Nous incitons tous les partis politiques à respecter la loi gabonaise et la Constitution, à faire preuve de retenue, et encourager le dialogue», indique le court communiqué de l’ambassade, sans plus de détails.

Interrogée par l’AFP si l’ambassade avait été saisie d’une demande de reconnaissance par André Mba Obame ou son entourage, la conseillère chargée des Affaires publiques, Dolores Canavan, a affirmé que le communiqué «n’est qu’une affirmation de la position des Etats-Unis sur la présidence d’Ali Bongo Ondimba et n’est pas le résultat d’une requête externe pour une déclaration».

André Mba Obame est actuellement réfugié dans les locaux du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à Libreville, où il a déclaré qu’il n’en sortira que quand l’ONU aura répondu à sa demande de reconnaissance.

1 COMMENTAIRE

  1. la merde, ils ont dit la même chose pour Ben Ali et il est parti. il y a 2 jours ils ont dit la meme chose pour Moubarack en Egypte et ce soir, il vient de limoger son gouvernement. et ce soir les USA restent prudent dans leur déclaration…
    le peuple reste souverain et la vérité du Gabon n’est pas celle du ambassadrice ivoirienne fut elle américaine…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here