spot_imgspot_img

Politique / Communiqué du Ministère de la Justice, Garde des Sceaux

« Je rappelle à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce, en ma qualité de porte-parole du ministère de la Justice, Garde des Sceaux, les faits commis par certains de nos compatriotes.

Le 25 janvier 2011, les responsables de l’ex-parti politique l’Union Nationale en l’occurrence, André MBA OBAME, Zacharie MYBOTO, Casimir OYE MBA, Paulette MISSAMBO, Jean EYEGHE NDONG, Chantal MYBOTO, Pierre-Marie GONDJOUT… pour ne citer que ceux-ci, ont rassemblé leurs militants et sympathisants à leur ancien siège sis au quartier ancienne SOBRAGA à Libreville .

Ce jour-là, Monsieur André MBA OBAME s’est autoproclamé président de la République Gabonaise, a prêté serment devant témoins, notamment Monsieur Jules BOURDES OGOULIGUENDE, président du CDJ et consorts, formé et présenté un gouvernement. A la fin de cette manifestation, les compatriotes cités et bien d’autres ont organisé une marche en direction du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), situé à moins de 500 mètres du siège de l’Union Nationale où ils se sont ensuite refugiés dans des conditions qui seront éclaircies ultérieurement. Leurs partisans ont dressé quelques temps après leur entrée au siège du PNUD des tentes et des sièges sur l’axe qui y conduit perturbant gravement la circulation sur cette voie.

Compte tenu des désagréments causés par les manifestants, les forces de sécurité ont procédé à l’évacuation des lieux.

Les 27 et 28 janvier 2011, constatant que l’ordre public a été gravement troublé, le procureur de la République a instruit les unités de police aux fins de l’interpellation de Monsieur André MBA OBAME et les 19 personnes figurant dans le prétendu gouvernement, ainsi que les dirigeants de l’Union Nationale désormais dissoute en application des lois en vigueur en République Gabonaise.

Dans l’après-midi du samedi 29 janvier 2011 pour leur part et sans autorisation du Ministère de l’Intérieur, Messieurs JOCKTANE Micke et BEKALE Georges Bertrand tous deux partisans de Monsieur André MBA OBAME ont rassemblé leurs partisans à la permanence de Monsieur Jean EYEGHE NDONG à Nkembo à Libreville en vue d’une marche illégale en direction du carrefour Rio. Au cours de cette manifestation, les participants ont provoqué la destruction d’un bus de la police et d’autres biens appartenant à autrui. Par ailleurs, un agent de sécurité a été grièvement blessé de leur fait.

Le 02 février 2011, au quartier Nkembo, un groupuscule a organisé une nouvelle marche qui n’a pas non plus prospéré.

Devant les échecs répétés de leurs manifestations illégales, ces quelques compatriotes ont saisi l’occasion pour incendier des véhicules.

Tout ceci ajouté de façon ostensible au trouble à l’ordre public.

Par conséquent, les agents de la force publique ont interpellé et entendu sur proc-s-verbal les individus qui ont pris part à ces attroupements.

Leurs auteurs ont été déférés au parquet où ils ont été inculpés par le procureur de la République et laissés en liberté provisoire.

Lors de l’audience du 8 février 2011, au cours de laquelle tous les prévenus ont comparu, leurs avocats ont sollicité un renvoi pour préparer la défense de leurs clients.

A cet effet, cette affaire sera examinée le 17 février 2011.

Le ministre de la Justice saisit cette occasion pour réaffirmer que tous ces faits sont constitutifs de troubles avérés et que s’agissant d’un trouble à l’ordre public, cette affaire sera strictement traitée conformément aux dispositions du code pénal.

En d’autres termes, aucune procédure ne sera envisagée.

Pour le ministre de la Justice, Garde des Sceaux

Le Conseiller en Communication

Roger MICKALA MANFOUMBI »

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES