La direction générale de la société d’énergie et d’eau du Gabon, (SEEG) a souhaité une nouvelle fois, que l’Etat gabonais s’acquitte de sa dette de 18 milliards de francs CFA. Une somme qui représenterait les consommations 2009 et 2010 entre autres, a appris Afriscoop à Libreville.

Fort de cette dette, la SEEG a dressé une nouvelle mise en demeure au gouvernement au début du mois d’Avril. Pour rappel, le pic du désamour avait été atteint lorsqu’en février dernier la société avait publié les résultats de son audit.

Il en ressortait que la société aurait rempli ses engagements et obligations contractuels principaux en terme d’investissement ou encore d’augmentation du taux de couverture.

La publication de l’audit n’était pas du goût des pouvoirs publics, qui, au travers du ministère de l’énergie avait affirmé que l’audit pointait surtout les manquements de la SEEG en déserte énergétique et hydraulique.

En 2010, les impayés de l’Etat vis-à-vis de la SEEG s’élevaient selon l’entreprise à 15,5 milliards de francs CFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here