La Société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG) investira 20 milliards de FCFA dans l’achat de six locomotives et dix rames voyageurs, en prévision de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012 que le Gabon et la Guinée Equatoriale abriteront en janvier prochain, a annoncé le président directeur général de cette société ferroviaire, Marcel Abéké.

‘’Dans le cadre exclusif de la CAN 2012, nous allons investir à hauteur de 20 milliards de FCFA pour acquérir six nouvelles locomotives et dix rames voyageurs, l’objectif étant de renforcer nos capacités opérationnelles et faire face à la demande croissante pendant l’événement’’, a déclaré M. Marcel Abéké, à l’occasion d’une visite des installations de la société à Owendo (sud de Libreville) par le ministre des Transports, Julien Nkoghé Bekalé.

Par ailleurs, le directeur général adjoint de l’entreprise, Jean-François Coutin, a indiqué que la SETRAG a réalisé en 2010 sa meilleure performance de ces quatre dernières années dans le transport des voyageurs, sans indiquer le nombre de personnes transportées pendant cette période.

Par contre, a-t-il déploré, le trafic de marchandises ne cesse de régresser depuis 2008, année de la grande crise économique internationale.

Selon M. Coutin, le trafic grumier a enregistré un fort ralentissement suite à la décision des pouvoirs publics d’interdire l’exportation du bois sous forme de grumes.

La Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), filiale du groupe français ERAMET qui évacue son minerai de manganèse par la voie ferrée, demeure désormais le plus gros client de la SETRAG en termes de marchandises.

L’Etat gabonais a d’ailleurs concédé la gestion du chemin de fer à cette entreprise minière, rappelle-t-on.

La voie ferrée et l’avion demeurent les deux moyens les plus usités pour rallier Franceville, deuxième ville du Gabon devant accueillir certains matchs de la CAN avec Libreville, la capitale, qui abritera d’ailleurs la finale de la compétition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here