La filiale gabonaise du pétrolier français Maurel & Prom a réalisée à elle seule 85% du chiffre d’affaires du groupe au premier trimestre 2011, soit 81 milliards de FCFA sur un total de 89 milliards de FCFA, selon un bilan établi par l’entreprise.

Sur l’ensemble de ses filiales, Maurel & Prom avance un chiffre d’affaires de 137,2 millions de d’euros (plu de 89 milliards de FCFA) pour le premier trimestre 2011, contre 49 millions d’euros l’année précédente (près de 32 milliards de FCFA), soit une augmentation de 180 %.

‘’La progression du chiffre d’affaires illustre la montée en puissance de la production sur les champs en production au Gabon et résulte de la prise en compte des champs OMGW et OMBG au Gabon, ainsi que de l’intégration des ventes au Nigeria’’, souligne le Groupe.

Si l’on tient compte des 8,7 millions d’euros d’effets de couverture sur la période, le chiffre d’affaires global du groupe ressort à 145,9 millions d’euros

A lui seul, le chiffre d’affaires tiré de la production au Gabon est passé de 33,5 millions d’euros à 124,3 millions d’euros (81 milliards de FCFA) au premier trimestre 2011, le Nigeria apportant les 30,5 millions d’euros de revenus complémentaires.

L’intégration de la production au Nigeria et la montée en puissance des champs au Gabon permettent au Groupe d’afficher un niveau de droits à enlèvement de 18.568 b/j en moyenne au premier trimestre 2011.

Pour les analystes, le second trimestre s’annonce d’ores et déjà excellent, au regard des données des trois premiers mois de l’année.

Maurel & Prom est une entreprise française spécialisée dans le domaine de l’exploration et de la production d’hydrocarbures. Le Groupe est particulièrement dynamique et très implanté à l’international (Afrique, Moyen-Orient et Amérique du Sud principalement).

Implanté au Gabon depuis fin 2004, Maurel et Prom exploite des champs pétroliers dans les lacs, proche de Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué, dans le centre du pays.

1 COMMENTAIRE

  1. Cette société n’exploite seulement pas que dans les lacs , il est aussi en pleine foret gabonaise ou il assine l’environnement et les salriés ne reçoivent que des miettes comme toutes les entreprises françaises font … Il y a eut un repportage sur cette socièté petrolière et l’environnement au gabon il y a 2-3 semaines de cela.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here