Gabon : Les étudiants enfin répertoriés par la CNAMGS

Conformément à la décision du conseil des ministres délocalisé du 28 juin, à Lambaréné, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a démarré le 5 septembre à Libreville, l’immatriculation des étudiants régulièrement inscrits sur le territoire national. Cette structure vient de dévoiler, à cet effet, les modalités relatives à cette opération qui s’achève le 31 octobre prochain.

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a démarré, le 5 septembre à Libreville, l’opération d’immatriculation des étudiants régulièrement inscrits sur le territoire national.

Selon un communiqué de cette administration, publié ce 6 août dans le quotidien « L’union », cette action concerne les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB), de l’Université des sciences de la santé (USS), de l’Ecole normale supérieure (ENS), de l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique (ENSET), de l’Institut universitaire des sciences de l’organisation (IUSO), de l’Institut national des sciences de gestion (INSG), de l’Institut supérieur de technologie (IST), de l’Institut de l’économie et des finances (IEF), de l’Ecole nationale d’administration (ENA), de l’Ecole nationale des Eaux et Forets (ENEF), de l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM).

Des équipes d’immatriculation seront déployés dans ces établissements. Par ailleurs, les étudiants de l’UOB, de l’IEF, et de l’USTM, se feront respectivement identifier à la Faculté de Droit et de Sciences économiques (FDSE) et à la Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLESH), à l’annexe de la CNAMGS sis à Montagne Sainte et la Faculté des Sciences Ecole polytechnique de Masuku.

La CNAMGS indique à cet effet que l’assuré principal (l’étudiant lui-même) doit se munir d’acte de naissance légalisé ou de l’original de l’acte de naissance plus une photocopie de la carte d’étudiant ou attestation de scolarité, de la pièce d’identité (carte d’identité nationale ou récépissé, passeport, permis de conduire) et d’une copie de l’acte de mariage si le demandeur est marié civilement.

Pour l’ayant droit (enfant de l’étudiant), il est demandé de fournir un acte de naissance légalisé ou original de l’acte de naissance plus une copie, un bulletin ou attestation de scolarité, pour les enfants de plus de 15ans (née de 1990 à 1995), une attestation de non perception des allocations familiales par l’autre parent (CNSS, Solde), si les parents sont séparés (facultatif), et l’ordonnance d’adoption, pour les enfants adoptés. Pour l’autre type d’ayant droit (conjoint de l’étudiant), les documents requis sont un acte de naissance légalisé ou l’original de l’acte de naissance plus une photocopie, et une copie de l’acte de mariage.

Par ailleurs, les personnes ayant acquis la nationalité gabonaise doivent présenter un certificat de nationalité, tandis que les enfants sous tutelle (sous la garde effective de l’assuré principal sans être son enfant direct ; neveu, etc.) doivent se munir d’une ordonnance de tutelle délivrée par le tribunal.

Enfin, conclut la CNAMGS, la présence physique de l’assuré principal est obligatoire lors de son immatriculation, de même que celle des ayants droit (époux/épouse et enfants âgés de 6 à 21ans). Les enfants âgés de 6 ans sont dispensés de toute présence physique, ils sont immatriculés sur simple présentation des pièces à fournir énumérées ci-dessus».

L’élargissement des prestations de la CNAMGS aux étudiants régulièrement inscrits sur le territoire national a été décidé lors du conseil des ministres délocalisé du 28 juin, à Lambaréné. En effet, le gouvernement avait indiqué lors de ce conseil des ministres qu’ «afin d’avoir des ressources humaines compétentes, il est important que les jeunes gabonais puissent étudier dans les meilleures conditions possibles (…) Cette mesure permettra dorénavant à tout étudiant gabonais boursier, au Gabon comme à l’étranger, de bénéficier équitablement d’une assurance maladie obligatoire et ainsi d’accéder aux soins de santé».

Exprimez-vous!

  1. bonjour, j’ai deux de mes petits frères qui sont étudiants à l’étranger, l’un au Sénégal et l’autre en Afrique du sud, j’aimerais savoir comment pourraient ils bénéficier de l’assurance maladie que la CNAMGS met à la disposition des étudiants poursuivants leurs études à l’étranger?

  2. Bonjour je suis un étudiant gabonais inscrit en 3ème année dans une université privée nommée UNIVERSITE AFRICAINES DES SCIENCES de Libreville (UAS). Mon souci est de savoir comment pourrais-je bénéficier de l’assurance maladie que la CNAMGS met à la disposition des étudiants inscrient dans les écoles supérieures citées dans le communiqué publié le 6 août dans le quotidient l’union. Quel est la procedure à suivre pour les etudiants regulierement inscrient dans les écoles supérieures comme AFRAM, HECI, UAS etc…………………………………
    Merci de recevoir une suite rapide de votre part.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Education : Un environnement scolaire purifié à l’horizon 2021 ?

Le Gabon et le Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) ont signé, le 19 mai à Libreville, une convention sur le «Plan de...

Covid-19 : Plus de 1.400 établissements privés laïcs broient du noir

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le Gabon a pris des mesures fortes. Parmi celles-ci figure la fermeture des établissements scolaires...

Enseignement à distance : le Gabon et l’Unesco signent pour plus de 100 millions de FCFA

D’une valeur de 195 955 dollars US, soit environ 118,8 millions de francs CFA, l’accord de fonds en dépôt signé entre l’État gabonais et...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...