11 en 1

Mercredi 28 septembre 2011, les riverains et passants du 42 avenue Foch à Paris ont eu un spectacle peu commun, plusieurs camions se relayant pour saisir 11 voitures appartenant à la famille de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la Guinée Equatoriale. Mais pas n’importe lesquelles voitures.

Fourrière exceptionnelle
Les 11 voitures n’avaient pas de quoi se fondre dans la masse. Jugez-donc : 2 Bugatti Veyron, Ferrari Enzo, Ferrari 599 GTO, Maserati MC12, Aston Martin V8 600LM, Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé, Porsche Carrera GT, Bentley Azure, Bentley Brooklands Coupé… De 500 à 1.001 chevaux pour la puissance, de 200.000 à presque 2 millions d’euros l’unité, autant vous dire que la saisie est plus que spectaculaire.

Résumé de l’affaire
Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a rejoint Denis Sassou Nguesso, président du Congo-Brazaville et Omar Bongo, ex-président du Gabon dans l’affaire des “Bien mal acquis” portée par deux ONG en 2008. Ces voitures seraient des placements “susceptibles de traduire le blanchiment du produit d’un détournement de fonds publics”, déclaraient le rapport de la cellule anti-blanchiment française. Les magistrats ont pris la décision ce mercredi 28 septembre de saisir les biens automobiles, 11 seulement, car 26 voitures auraient aussi été envoyée en Guinée Equatoriale en 2009, révèle Challenges.fr.

Reste à connaître l’avenir de telles voitures, qui devraient partir en enchères…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here