La députée du département d’Ikoy-Tsini, Chantal Sino, a appelé mercredi les populations d’Avorbam et d’Angondjé, au nord de Libreville, à se mobiliser pour recevoir le président Ali Bongo Ondimba, attendu mi-novembre pour une tournée républicaine dans la province de l’Estuaire (ouest), où se trouve la capitale gabonaise.

“Nous avons tous, chacun à son niveau, le devoir d’accueillir le président de la République par obligation citoyenne”, a déclaré Mme Sino, s’adressant aux responsables politiques locaux.

La députée a qualifié “d’événement à haute portée républicaine” la prochaine tournée du chef de l’Etat dans l’Estuaire, soulignant qu’il (l’évènement) “interpelle chacun d’entre nous quelle que soit sa nationalité, son origine provinciale, sa situation sociale ou son obédience politique”.

“C’est pour cela que nous demandons une mobilisation collective le jour J, afin que personne ne soit absent et que nous puissions montrer aux yeux de la République entière qu’à Agondjé et à Avorbam, nous savons dignement et correctement recevoir”, a-t-elle poursuivi.

Par ailleurs, Mme Sino a annoncé l’ouverture d’une caisse pour recevoir la participation financière des populations. Elle a invité les opérateurs économiques à soutenir le comité d’organisation local, à travers une participation matérielle et non financière, à leur convenance.

La province de l’Estuaire va mettre un terme au cycle des tournées républicaines et des conseils des ministres délocalisés, lancé par le président Ali Bongo Ondimba en mars 2010 à Port-Gentil, la capitale écobnomiquze gabonaise, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime (sud-ouest).

L’initiative avait pour but de rapprocher le chef de l’Etat des préoccupations des populations de l’intérieur du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here