Le Président de la Chambre de Commerce gabonaise, Jean Baptiste Bikalou a pris l’engagement, au terme d’un échange avec le syndicat des petites et moyennes entreprises (PME) du secteur des travaux publics et du bâtiment (BTP), d’intercéder en leur faveur auprès des autorités du pays sur plusieurs points.

Il a été convenu au nombre des résolutions prises au sortir de cette rencontre que la Chambre du commerce regardera désormais de près le règlement des factures des PME gabonaises, la discrimination dans l’attribution des marchés publics, la question de la protection des conventions des contrats et les permis d’exploitations accordés aux PME gabonaises ainsi que l’octroi des crédits bancaires.

En réponse à toutes ces préoccupations, le Président de la Chambre de commerce, Jean Baptiste Bikalou, qui reconnait le fondement des doléances exprimées, a édifié la presse sur ce que ces revendications sont de deux ordres.

Selon M. Bikalou, le premier problème concerne l’inquiétude des opérateurs économiques exploitants de sable et vivant de cette activité en voie de cessation pour cause de protection et de préservation de l’environnement dans le nord de Libreville en vue du respect des contraintes environnementales prônées par le Chef de l’Etat.

Devant cette équation, Jean Baptiste Bikalou a indiqué que des solutions palliatives seront à la fois trouvées pour protéger l’environnement et sauver les entreprises exploitantes de sable.

Parlant des PME des autres secteurs d’activités, M. BIkalou s’est également voulu rassurant.

« Nous allons plaider en leur faveur pour qu’elles aient des marchés afin que la sérénité puisse revenir », a rassuré le Président de la Chambre de commerce.

Cette rencontre intervient moins d’une semaine après la rencontre des entreprises membres du BTP où un appel avait été lancé par le syndicat à l’endroit de la Chambre de commerce et du gouvernement.

Le syndicat regroupe entre autres les entreprises issues des secteurs du transport, du BTP et du secteur minier.

La Chambre de commerce a entre autres missions de faciliter le développement des entreprises au Gabon.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here