Signature du procès-verbal de conciliation: ‘’Je suis satisfait de l’issue des négociations’’ (Aurat Réténo)

Suite à la signature du procès-verbal de conciliation paraphé récemment par les représentants du Gouvernement, les entreprises pétrolières Impact environnement Gabon (IEG), Pérenco Gabon S.A. et les organisations du secteur : l’Union pétrolière gabonaise (UPEGA) et l’Organisation nationale des entreprises pétrolières (ONEP); M. Guy Roger Aurat Réténo, Secrétaire général de l’ONEP, a dit être satisfait du bon déroulement des négociations qui ont débouché sur le reversement des agents de l’ex-UPS à IEG.

Le procès-verbal de conciliation signé récemment en présence du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Ida Réténo Assonouet marque le départ d’une entreprise de sous-traitance pour une entreprise utilisatrice. Cet accord offre toutes les garanties aux personnels de l’ex-UPS, au regard du fait que le transfert de ses employés vers l’entreprise pétrolière Impact environnement Gabon (IEG) les protège de tout licenciement. Les travailleurs concernés viennent de deux origines : Les ex-employés d’UPS qui avaient un Contrat à durée indéterminée (CDI) avec UPS et qui ont été transférés en 2008 à IEG. Les employés qui ont été embauchés par IEG depuis 2008 avec CDI dont les postes oscillent entre cadre, technicien supérieur, ouvrier qualifié ou non qualifié. L’accord qui est l’aboutissement des négociations entamées depuis 2008 par les différentes parties concernées en vue de décrisper le climat dans le secteur constitue une issue favorable pour tous. D’autant plus que le contraire aurait été difficile, vu le nombre important des nationaux concernés par ce basculement. Il se trouvait que l’entreprise pétrolière Pérenco avait des rives de forage qui l’appartenaient. Sur lesdites rives, des personnels mis à la disposition par UPS et Zingana devaient théoriquement basculer à Pérenco si et seulement si l’objet sociale de celle-ci ne se limitait pas seulement à l’exploration et la production. Conscient de ce que l’entreprise spécialisée dans le forage et le work over qui est capable de faciliter la prise des mesures sociales en faveur des employés ne pouvait être autre qu’Impact environnement Gabon.

Nous avons tout mis en œuvre pour que les agents concernés ne basculent pas vers Pérenco Gabon SA qui est une entreprise pétrolière dont l’objet social ne donne pas la possibilité d’offrir des services tels que le forage et le work over. Cette alternative, il faut le préciser n’aurait pas trouvé l’assentiment des employés concernés. Lesquels employés auraient été victimes d’un licenciement abusif pour des raisons d’organisation et de normalisation s’ils avaient été reversés directement à Pérenco. Grâce au point d’équilibre trouvé avec le Gouvernement de la République à travers le procès-verbal de conciliation paraphé vendredi dernier, les employés seront dédommagés et reversés à l’entreprise constituée désormais en une entité de service spécialisée dans le forage et le work over. Ce résultat est le fruit des travaux menés en bonne intelligence par les différentes parties depuis 2008, et qui ont débouché sur une présentation technique du transfert virtuel des éléments comptables du personnel à partir duquel les employés de l’ex-UPS ont été redéployés à Impact environnement Gabon (IEG). Il faut souligner qu’en restant à IEG, les employés ont conservé leur emploi, et leur rémunération a évolué.

Sidney Mbina

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....