Libreville(AGP)- Les prochaines élections se feront avec la biométrie, a assuré hier le ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, à l’issue d’une audience accordée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à une délégation de l’entreprise Gemalto, adjudicataire du projet de la biométrie, avant une autre entrevue avec le directeur général de la Sacem, Bernard Myet.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu hier en audience une délégation de Gemalto, entreprise adjudicataire du marché de la biométrie au Gabon, introduite par le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, Jean-François Ndongou, en compagnie du ministre délégué en charge de la Sécurité, Aimé Popa Ntzoutsi Mouyama et du secrétaire général du ministère de l’Intérieur, Lambert Matha. L’entrevue s’est déroulée en présence de quelques proches collaborateurs du chef de l’Etat, notamment le secrétaire général de la présidence de la République, Laure Olga Gondjout. Il s’agissait pour Jean-François Ndongou de présenter au chef de l’Etat l’entreprise retenue pour la réalisation du projet de la biométrie dans notre pays ; ce qui a été fait. Le ministre de l’Intérieur a ensuite indiqué que toutes les données biométriques seront intégrées dans le fichier électoral d’ici à la fin de l’année, précisant que les élections locales de 2013 se feront avec la biométrie. En deuxième heure, le président de la République a reçu le directeur général de la Sacem (une entreprise des droits d’auteur), Bernard Myet, introduit au cabinet par le ministre délégué en charge de la Culture, Ernest Walker Oninwin. Les échanges ont porté sur la possibilité de mettre sur pied au Gabon, une maison des droits d’auteur, pour assurer la protection des œuvres de l’esprit et le paiement des droits d’auteurs des artistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here