Un colloque a été organisé jeudi à Libreville en faveur d’une loi anti-tabac qui sera soumise au Sénat gabonais dans les jours à venir, une semaine après la célébration de la journée mondiale sans tabac.

La rencontre a été organisée par gouvernement gabonais, l’OMS et le Mouvement populaire pour la santé au Gabon (MPS), une des Ong qui lutte contre les méfaits du tabagisme dans le pays.

Selon le président du MPS, Tanguy Nzue Obame, l’objectif de ces assises est de faire un plaidoyer pour que la loi du tabac soit votée par les deux chambres du parlement. La première chambre avait a déjà voté une version du texte de loi anti-tabac. Et en ce qui concerne le Sénat, il y a une version qui est également en cours d’examen, a-t-il précisé.

“Nous sommes venus expliquer aux vénérables sénateurs le bien fondé d’une telle loi et son urgence d’une telle loi, et nous souhaiterons que les deux chambres puissent d’accord partie voter un même texte afin que celui-ci puisse être finalisé dans les meilleurs délais pour qu’enfin le Gabon dispose d’une loi qui règlemente l’usage du tabac au Gabon”, a-t-il déclaré.

Au Gabon 10, 9 % des jeunes en milieu scolaire fument régulièrement au moins une cigarette par jour. Le taux de prévalence chez les garçons est plus élevé notamment de 14, 7%, par rapport à celui des filles qui est de 7, 6%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here