Hillary Clinton poursuit son périple en Afrique. Elle est de retour, ce vendredi soir 3 août, à Kampala, en Ouganda où elle avait fait une brève escale hier afin d’y rencontrer le président Yoweri Museveni. Un peu plus tôt dans la journée, Hillary Clinton était au Soudan du Sud. La secrétaire d’Etat américaine a fait une visite-éclair à Juba, la capitale de cet Etat indépendant depuis un peu plus d’un an.

La visite n’aura duré que quelques heures mais Hillary Clinton pouvait difficilement louper l’escale sud-soudanaise. Les liens entre les Etats-Unis et le tout nouvel Etat indépendant sont historiques : les Américains ont soutenu pendant des décennies la rébellion sudiste. Mais aujourd’hui, la secrétaire d’Etat américaine estime que les deux anciens frères ennemis – le Soudan et le Soudan du Sud – doivent accepter des « compromis » pour régler leurs différends.

NOTRE DOSSIER SPÉCIAL SOUDAN DU SUD

Même si le Soudan du Sud et le Soudan sont désormais des Etats séparés, leurs destins, a affirmé Hillary Clinton, restent « inextricablement liés ».

La responsable américaine a conseillé à Juba de conclure rapidement un accord provisoire avec Khartoum pour que le pétrole puisse à nouveau couler. Le Soudan du Sud a fermé les robinets faute d’avoir pu s’entendre sur les montants des taxes de transit du pétrole qui ne peut être évacué que par le Soudan.

Si la secrétaire d’Etat américaine a réaffirmé au président Salva Kiir son amitié solide, elle n’a pas caché son inquiétude face à l’absence de résultats dans les négociations entamées sur les questions litigieuses : partage de la manne pétrolière bien sûr, mais également délimitation de la frontière et statut des zones contestées. L’ultimatum fixé par le Conseil de sécurité de l’ONU aux deux Etats pour régler leurs différends a expiré jeudi. Khartoum et Juba sont maintenant menacés de sanctions.

Hillary Clinton a mis l’accent sur l’importance des négociations qui ont eu lieu à Addis-Abeba sous l’égide de l’Union africaine.

Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat américaine: “Aujourd’hui, je pense qu’il est important de reconnaître que vous avez fait valoir votre point de vue et amené le Soudan à la table des négociations…”

Hillary Clinton poursuivra son périple africain par le Kenya. A la veille de cette visite, une attaque à la grenade a eu lieu dans le quartier somalien de Nairobi. Une attaque qui a fait au moins un mort, selon la police kényane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here