Le Sheraton Park Lane de Londres servira de cadre, ce jeudi 29 novembre, à la première édition du Gabon Investment Forum, une plateforme d’échange entre les dirigeants du Gabon et le milieu des affaires britannique. A la tête d’une forte délégation, le président Ali Bongo est arrivé à Londres, le 27 novembre, pour la circonstance.
Le président Ali Bongo est de nouveau à Londres depuis le 27 novembre. Accompagné d’une forte délégation, il prend part au Gabon Investment Forum 2012, une opération qui vise la création de liens avec le milieu britannique des affaires grâce à la promotion des potentialités et opportunités qu’offre le Gabon. Prévu pour durer une journée, qui se terminera par une soirée de gala, l’évènement s’ouvrira, au Sheraton Park Lane de Londres, par les allocutions d’Alderman Roger Gifford, lord-maire de Londres, et d’Ali Bongo Ondimba.

La première session, qui portera sur les perspectives économiques et les opportunités, sera présidée par Bharat Joshi, ambassadeur de Grande-Bretagne au Gabon. Elle sera ponctuée par des interventions des ministres gabonais Magloire Ngambia (ministre de la Promotion des investissements, des Travaux publics, des Transports, de l’Habitat et du Tourisme) et Luc Oyoubi (ministre de l’Économie, de l’Emploi et du Développement durable), mais aussi de Zouera Youssoufou (représentante de la Banque mondiale au Gabon), Sanjay Srivastava (directeur marketing d’Olam international). Régis Immongault Tatagani (ministre de l’Industrie et des Mines) et Julien Nkoghe Békalé (ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et du Développement rural) y feront également des exposés.

De même des tables rondes seront animées par Paul-Harry Aithnard (chef de groupe de recherche à Ecobank), Steve Brown (directeur général de Setanta Energy), Brian Menell (directeur général du groupe Kemet), Martin Horgan (directeur général de Toro Gold Ltd), un représentant d’Abhijeet group Gabon, Henri Ohayon (patron sortant de l’ANGT), Rigobert Ikambouayat (DG de l’Oprag), un représentant de Bechtel, Lee White (DG de l’Agence nationale des parcs nationaux) et Adrian Drewett (PDG de Shell Gabon).

Le président Ali Bongo aura beaucoup visité l’Angleterre cette année. En fin-juillet dernier, à la faveur de sa présence aux Jeux Olympiques, il avait déjà rencontré son Altesse Royale le Duc de York et accordé une audience au Secrétaire d’État britannique en charge de l’Afrique, M. Henry Bellingham. A ces interlocuteurs, il avait présenté sa vision économique et surtout sa ferme volonté de voir des hommes d’affaires britanniques venir investir au Gabon dans des domaines aussi variés que les mines, le bois, la pétrochimie et le tourisme. Trois mois auparavant, en mai 2011, le président Ali Bongo s’était entretenu, à Londres, avec David Cameron, le Premier ministre britannique, avec lequel il avait notamment devisé sur renforcement des liens bilatéraux et l’accroissement des échanges commerciaux entre les deux pays. Les deux chefs d’Etat avaient alors estimé qu’il fallait procéder à davantage de visites bilatérales et étoffer la coopération juridique entre le deux.

Le forum, organisé par l’agence Developing Markets Associates (DMA) conjointement avec l’APIEX, a pour «sponsor de platine» Setanta Energy, une société d’exploitation de pétrole et de gaz opérant au Gabon, tandis que du côté britannique, les hommes d’affaires sont emmenés par Jonathan Marland, Lord de Odstock et le secrétaire d’État britannique. Les thèmes des différentes tables rondes ont pour intitulés : «Investir dans l’industrie, les mines et l’énergie», «Perspectives économiques et opportunités», «Développement des infrastructures et commerce» et «Investir dans l’agriculture, le tourisme et l’environnement».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here