spot_imgspot_img

La Cosumaf a un nouveau président

Rafaël Tung Nzue Bilogo, de nationalité équato-guinéenne, la cinquantaine, vient d’être porté à la tête de la la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf). Il remplace à cette fonction Alexandre Gandou, congolais, en fin de mandat. Ce dernier aura passé 10 ans à la présidence de cette institution.

Selon les services de la communication de la Cosumaf, avant d’accéder à cette fonction, Rafaël Tung Nzue a occupé plusieurs postes de responsabilités de 1993 à 2012 aussi bien au niveau national, en Guinée Equatoriale qu’au sein des institutions de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). Il a été tour à tour ancien Secrétaire général adjoint de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac).

Conformément aux dispositions légales régissant le marché financier régional, la Cosumaf, en sa qualité d’Autorité de tutelle, de régulation et de contrôle du marché, assume trois missions principales qui s’articulent autour de la protection de l’épargne investie en valeurs mobilières et autres instruments financiers émis dans le cadre d’un appel public à l’épargne; de l’information des investisseurs et veille au bon fonctionnement du Marché.

Le nouveau président qui entre en fonction dans cette institution financière sous régionale, après des études supérieures en droit et sciences économiques à l’Université de Clermont Ferrand I (France), a intégré le secteur bancaire, de retour dans son pays, qu’il a pu maîtriser pour devenir tour à tour contrôleur général, directeur général adjoint et directeur Général. Il a ensuite dirigé la Caisse autonome d’amortissement pendant deux années avant sa candidature au poste de Secrétaire général Adjoint de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac). Il fera deux mandats à ce poste et assumera plusieurs autres responsabilités au sein des structures de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

La Cosumaf exerce sa tutelle sur les émetteurs financiers faisant des opérations d’appel public à l’épargne, les organismes de marché (la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale et le dépositaire central), les intermédiaires de marché (les sociétés de bourse et leurs représentants agréés, les banques fournissant des services réglementés par la Cosumaf, les conseillers en investissement financier, les démarcheurs), les investisseurs intervenant dans le cadre des opérations d’appel public à l’épargne, toute personne impliquée dans le fonctionnement du marché financier régional, les offres publiques, les organismes de placement collectif et leurs sociétés de gestion.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,805FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES