Les prix des produits de première nécessité ne cessent de flamber à Bolokobouet, dans le département du Cap Estérias, à une trentaine de kilomètre au nord de Libreville, provocant la colère des habitants qui accusent les commerçants d’abus sur les consommateurs et demandent au gouvernement de sanctionner les opérateurs économiques véreux.

« La baguette de pain est vendu à 175 FCFA ici, le cube maggi à 125 FCFA l’unité et le kilogramme de riz non parfumé à 700 FCFA. Les consommateurs sont vraiment abusés dans notre localité et nous invitons les autorités compétentes à sanctionner les commerçants véreux, afin de protéger le panier de la ménagère et à endiguer l’escroquerie organisée par les opérateurs économiques’’, a déclaré Jean Eyavo, 31 ans, habitant.

« Avant, les commerçants prétextaient du mauvais état de la route et du prix élevé du transport pour justifier leur arnaque. Aujourd’hui l’état de la route s’est bien amélioré grâce aux efforts du gouvernement. Il faudrait maintenant que le peuple en profite et que les prix des produits de base soient revus à la baisse dans tout le département du Cap Estérias’’, a renchéri Michel Ibinga, notable.

Les habitants souhaitent vivement que le gouvernement envoie une mission dans la localité, en vue de mieux sensibiliser les commerçants sur la nécessité de pratiquer les prix homologués par les services compétents et d’infliger les amendes aux opérateurs économiques véreux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here