spot_imgspot_img

PDG : l’assaut des jeunes pousses sur le Comité permanent du Bureau politique

fete_du_travail-34469b60Un mois après la tenue du 10e congrès ordinaire de leur formation politique, les «jeunes pousses» du Parti démocratique gabonais (PDG) manifestent le désir de siéger au Comité permanent du Bureau politique en tant que membres ès-qualité. Mais Faustin Boukoubi, ne veut pas se laisser dépasser sur sa droite…

Le Comité permanent du Bureau politique est pour les PDGistes l’instance la plus importante du parti après le Secrétariat exécutif. Composé de 18 membres, dont deux par province, il est aujourd’hui l’organe le plus prisé. Les responsables des organes nationaux, Viven Péa pour l’Union des Jeunes et Christelle Limbourg pour l’Union des Femmes, ainsi que le président de la Commission permanente de Révision des textes, Ali Akbar Onanga Y’Obéghé, estiment qu’ils doivent siéger en qualité de membres ès-qualité à ce comité si prestigieux. Ils envisagent à cet effet de convaincre Emmanuel Nzé Békalé, président de la Commission permanente de discipline, de les rejoindre dans leur démarche.

Depuis la création de cet organe, en plus des membres désignés pour y siéger, seuls les membres du cabinet du président du parti, à l’instar aujourd’hui de Pacôme Moubelet Boubéya, directeur de cabinet, participent à ses réunions.

En fait, depuis la fin du Congrès du mois d’avril, le Secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, est assailli de propositions plus ou moins surprenantes, de projets plus ou moins fantaisistes de la part de jeunes responsables nouvellement désignés à la tête de certaines structures. Ils évoquent pour la plupart le souci de dynamiser le parti et de le rendre plus efficace. Se réclamant de la présidence de la République, certains n’hésitent pas à mettre en exergue leurs qualités de «militant ayant combattu à Paris» et ailleurs. Le problème, c’est que l’ancien ministre de la Santé n’est pas homme à se laisser berner. Faustin Boukoubi a déjà fait savoir à ceux qui se réclament du président du parti, Ali Bongo Ondimba, d’aller obtenir son accord avant de venir le rencontrer.

Le Comité permanent du Bureau politique du PDG avait été créé lors du 9e congrès ordinaire en septembre 2008 par Omar Bongo «pour pouvoir délibérer dans un cadre plus restreint, car le Bureau politique avec ses 255 membres de l’époque était devenu une espèce de cour de récréation». Selon les statuts du PDG, ce comité, perçu comme la crème du parti au pouvoir, est un organe délibérant et ses décisions peuvent être soumises pour approbation au Bureau politique et au congrès, comme lors de la désignation, en juillet 2009, du candidat de cette formation politique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES