spot_imgspot_img

13,4 milliards de FCFA pour le Pagos

La coopération entre le Gabon, l’Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international semble bien se porter au regard du protocole d’accord, d’une valeur de 13,4 milliards de francs CFA, paraphé entre les deux entités le week-end écoulé.
Poignée de mains entre le ministre délégué à l’Economie et au Budget, Désiré Guedon, et son hôte de

Poignée de mains entre le ministre délégué à l’Economie et au Budget, Désiré Guedon, et son hôte de

L’Union européenne se fait de plus en plus présente dans la mise en œuvre des projets économiques initiés par le gouvernement gabonais dans le cadre de la promotion du Gabon émergent. En effet, au cours de la journée du 11 mai 2013, un protocole d’entente sur la mise en œuvre du volet financier du Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (Pagos) a été paraphé entre les deux parties et le Fond monétaire international.

Ce programme d’un montant de 13,4 milliards de francs Cfa, cofinancé par l’UE et l’État gabonais, en cours depuis décembre 2011, est destiné à la réforme des finances publiques au Gabon. Le FMI, du fait de son expertise dans ce domaine, y a été associé pour apporter son soutien technique. Il agira en qualité d’agence d’exécution du volet transversal.

«Nous avons estimé que le fonds monétaire international était mieux à même de nous aider à atteindre les objectifs que le gouvernement s’est fixé dans le cadre de cette composante du programme Pagos», a indiqué le ministre délégué à l’Economie et au Budget, Désiré Guedon.

Outre l’aspect concernant la gestion des finances publique, d’un montant de 618 millions de francs CFA, trois autres volets sont pris en charge que sont le volet entretien routier, estimé à 7,4 milliards de francs CFA, le volet minier pourvu d’une enveloppe de 1,5 milliard de francs CFA, et le volet environnemental, doté d’un budget de 3,1 milliards de francs.

Etalé sur une période de 84 mois, depuis décembre 2011, le Pagos procède des engagements en matière de bonne gouvernance. Ce programme met l’accent sur l’amélioration de la gouvernance sectorielle au Gabon en tant que préalable essentiel au développement économique du pays. Ses objectifs spécifiques sont notamment une meilleure application des réglementations existantes ou leur mise à jour, une gestion financière plus efficiente des ressources nationales, une meilleure coordination et un suivi des politiques sectorielles, la mise en valeur et la gestion transparente, coordonnée et durable des ressources des secteurs suscités.

Le Pagos est un soutien de l’Union européenne aux efforts menés par le gouvernement gabonais pour moderniser sa gouvernance dans les secteurs importants. Il est complété par les actions menées dans le cadre du Programme d’appui à la gestion des finances publiques, dit Agefip, également et financé par l’UE, qui contribuera à la mise en place d’outils efficients de gestion, de suivi, de contrôle et d’évaluation de la dépense publique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES