spot_imgspot_img

Le Consul de France au CDE pour affiner la création d’entreprise au Gabon

Le consul de France à Libreville, Etienne Léandre, a échangé le lundi 13 mai 2013 avec les responsables du Centre de développement des entreprises (CDE) du Gabon dans le cadre de l’amélioration des conditions de créations des entreprises dans le pays, mais aussi de facilitation des déplacements des opérateurs économiques locaux vers la France.

Lancé dans la sensibilisation de toutes les instances pouvant jouer un rôle dans la création ou la promotion des entreprises au Gabon, le CDE continue d’échanger avec ses partenaires. L’objectif de ces rencontres, entamées il y a plusieurs mois, est de faire mettre au même niveau d’information toutes les administrations, instances, organisations, syndicats, associations, impliqués dans la mise en œuvre des politiques nationales en matière de développement d’entreprises. En Il s’agit également d’élaborer des stratégies pouvant conduire à la réduction des tracasseries quant à la création d’entreprise au Gabon.

Le tour est donc revenu, le lundi 13 mai, aux personnalités du consulat de France à Libreville, conduites par le consul Etienne Léandre, de venir s’imprégner du fonctionnement du CDE. Il a été ici question des Nguia-Banda-CDEoutils de partenariat et de collaboration pouvant faciliter le déplacement des opérateurs économiques gabonais en France. Aussi, au programme de cette séance de travail dirigée par le directeur général du CDE, Alfred Nguia Banda, figurait la présentation des missions du CDE, la procédure de délivrance de la fiche circuit et la collaboration entre le CDE et le consulat de France.

Ce qui a permis au CDE de se faire présenter les éléments que doivent fournir les opérateurs économiques gabonais lorsqu’ils entreprennent des affaires en France. «Nous cherchons à permettre aux opérateurs économiques gabonais de se mouvoir sans difficultés», a déclaré la conseiller juridique du CDE. De son côté, le consul a indiqué avoir de temps à autre des opérateurs économiques qui soulèvent des doutes. La réunion, selon lui, a été une heureuse initiative dans ce sens qu’elle laisse la possibilité dorénavant de savoir à qui s’adresser en face d’un tel cas.

Au terme de ces échanges, un point focal a été désigné au CDE afin de servir d’intermédiaire dans cette coopération. De même, que sera mis à la disposition du consulat l’annuaire statistique du CDE ainsi que des fiches circuit.

Engagé dans la facilitation de la création d’entreprises au Gabon, le CDE entend parvenir à un procédé permettant la création, en 24 heures, d’une structure économique au Gabon. Pour cela, il s’est doté d’un guichet unique et d’un système informatique performant.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES