Le ministre en charge de l’économie, de l’emploi et du développement durable, Luc Oyoubi a discuté, mercredi à Libreville, avec le représentant du FMI pour le compte du Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS), Benoit Taiclet des questions liées au suivi et à l’évaluation du programme de gestion des finances publiques.

Il était question pour le représentant du Fonds monétaire international (FMI), Benoit Taiclet, au cours de cette audience, de rendre compte du suivi et de l’évaluation du PAGOS, un programme lié à la gestion des finances publiques évalué à 20,5 millions d’euros, soit 13,4 milliards de francs CFA, cofinancé par l’Union européenne (UE) et le Gabon.

Etalé sur trois (3) ans, le PAGOS comporte, entre autres points, l’évaluation selon la méthodologie ‘’dépenses publiques et responsabilité financière’’, ‘’la mise en œuvre du budget programme et l’adaptation de la chaine de la dépense’’ et ‘’l’appui à la méthodologie de revue des dépenses publiques dans un des secteurs couverts par le PAGOS’’.

Ce programme s’inscrit dans la logique d’améliorer, d’une part, les instruments budgétaires et législatifs de mise en œuvre des politiques. D’autre part, il vise à améliorer le système d’exécution de la dépense publique, la gouvernance dans les domaines d’entretien routier, la gestion des ressources minières, ainsi que celle relative à la biodiversité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here