Université-dété-de-lUJPDG-369x190Koula-Moutou, chef lieu de la province de l’Ogooué Lolo au sud est du Gabon, lieu qui vit naitre le Parti Démocratique Gabonais (PDG), aura servi de cadre aux premières universités d’été du parti au pouvoir.

S’inscrivant dans le sillage des universités d’été du parti socialiste au pouvoir en France, cette initiative gabonaise procéderait donc de cet exemple d’arrimage du fonctionnement d’un parti politique à la réflexion hautement intellectuelle et donc universitaire. Et l’association des jeunes à l’évènement, n’en est que plus intéressante au sens du passage de témoin entre élites du parti.

Ces universités d’été qui se sont ouvertes vendredi 23 et achevées dimanche 25 août, ont permis pendant quelques jours aux jeunes du PDG de réfléchir sur les thématiques suivantes : « le cheminement du plan stratégique Gabon émergent, de la pensée aux actes : quel mode d’emploi pour la jeunesse ? », « l’introduction de la biométrie au Gabon : conséquences et manifestations dans la vie quotidienne des citoyens gabonais », « le parti démocratique gabonais : histoire et perspectives pour un partenariat intergénérationnel » et « le droit d’ainesse et passage de témoins en politiques : la méthode gabonaise » .

L’occasion a été à la circonstance donnée, autant aux jeunes intellectuels du PDG, qu’aux spécialistes des problématiques abordés de mener les travaux de ces assises.

En l’occurrence l’histoire du parti telle que déroulée au cours de ces 46 dernieres années aura été déclinée aux jeunes, avant de déboucher sur le dévoilement des enjeux des prochaines élections.

Et de façon transversale à la première thématique, les jeunes ont engagé une réflexion sur les questions liées à la vie économique, politique et sociale du Gabon pour en formuler des recommandations et propositions aux plus hautes instances du parti.

Rendez-vous a été donné à Port-Gentil pour la prochaine édition de ces universités d’été. C’est dire que l’UJPDG de Vivien PAE sous la férule et hiérarques du parti entend impulser une nouvelle orientation aux jeunes du parti dans l’appropriation et la participation aux grands débats et enjeux politiques, économiques et sociaux de l’heure.

Le distingué camarade président Ali Bongo Ondimba qui a rehaussé de présence la cérémonie de clôture, a souligné l’opportunité offerte à l’occasion aux jeunes pedegistes de « poser les bonnes questions ». De même qu’il y voit « un aiguillon de la mise en place de nos politiques ». Puis, en rapport avec l’implication des jeunes dans le développement du pays, il est revenu sur les 30% de jeunes et 30% de femmes sur les listes de candidatures aux prochaines élections locales, qui dépendraient de la « capacité des jeunes à s’imposer ». Notamment à l’occasion du primaire qu’il a suggéré d’organiser au sein du PDG.

Quand à Vivien PEA, il a invité les siens, à savoir les jeunes du PDG, à se départir de son image avilissante actuelle d’ « adepte de la providence » pour « mériter la reconnaissance des ainés. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here