spot_imgspot_img

Gabon : Echange sur le plan social des agents hospitaliers de la CNSS

Désiré-Lassegué-à-lHPO-459x190L’esplanade de l’hôpital pédiatrique d’Owendo a servi de cadre mardi à l’échange public tenu par le Directeur Général de la Caisse Nationale …

L’esplanade de l’hôpital pédiatrique d’Owendo a servi de cadre mardi à l’échange public tenu par le Directeur Général de la Caisse Nationale Sécurité Sociale (CNSS), Désiré Lasségué avec les personnels licenciés, soit les agents des hôpitaux rétrocédés à l’Etat pour donner l’évolution de désengagement de la CNSS de ses hôpitaux. Au cours de l’intervention du DG, on a noté des explications et des promesses.

Les agents de la CNSS à l’HPOL’occasion a été donné mardi à Désiré Lasségué, Directeur Général de la CNSS d’expliquer aux agents licenciés, les conséquences de la rétrocession à l’Etat des hôpitaux naguère gérés par la caisse.

Il révèlera à ceux qui l’ignoraient encore que les comptes bancaires de beaucoup d’entre eux ont été crédités, et que ceux ne disposant pas de comptes recevront incessamment des bons de caisses du trésor public, tout ceci faisant suite à la décision prise par l’Etat de payer les droits légaux aux anciens agents hospitaliers de la CNSS.

L’autre précision du DG de la CNSS concernera le calcul des droits de chacun qui aura été le fait des services de l’Etat, la CNSS s’étant limité à leur transmettre les documents concernant les agents tels que la notification de la rupture du contrat, le certificat de travail, l’attestation de fin de service et le solde de tous comptes. Dès ce jeudi, les agents seront reçus à l’HPO (agents subalternes) et au siège (agents cadres) pour la remise des documents administratifs.

Puis d’indiquer que, c’est l’Etat qui a décidé de ne payer que 12 mois sachant que les représentants des travailleurs demandaient de payer ces indemnités soit sur 24 ou 36 mois. Ce contre quoi les agents exprimeront leur colère s’estimant lésés dans leurs droits par l’Etat qu’il qualifie d’ingrat au vu de nombreuses années et bons et loyaux services rendus.

Aussi, Désiré Lassegué mettra-il ces personnels en face de leur responsabilité, en ces termes : « chacun va décider seul, ce qu’il fera demain, une fois en possession des documents administratifs ».

Il ressortira par ailleurs que 900 agents sont déjà entrés en possession de leurs droits sociaux depuis lundi dernier.

Puis le DG de la CNSS de s’engager à payer la retraite aux agents âgés de 50 à 55 ans qui ne souhaitent plus travailler. Une mesure prise pour les épargner des tracasseries. Il demandera à ceux qui désirent reprendre du service de déposer leurs dossiers à la direction des ressources humaines de la CNSS.

« J’ai décidé de prendre une décision pour vous. Ceux qui ont plus de 50 ans, je vous donne votre retraite », a indiqué Désiré Lassegué

Et d’indiquer à ceux qui voudront intégrer la fonction publique de déposer leurs dossiers à un guichet spécial réservé à cet effet au Ministère avant de rassurer les personnels licenciés de leurs prises en charges socio-sanitaires par la CNSS, eux et leurs ayants droits, jusqu’au 31 décembre 2013.

Selon le DG de la CNSS, à part ces droits légaux perçus, l’Etat versera une indemnité transactionnelle à ces agents licenciés sans toutefois préciser la date de son intervention.

L’entreprise a prévu de faire aussi un geste à l’égard de ces ex-agents.

« la CNSS va aussi vous remercier en faisant quelque chose. Le Dg souhaite vous remettre des médailles entourées (enveloppées. Pour être juste, tout monde aura la même chose ».

Les agents qui ont suivi avec attention les explications et les promesses du DG de la CNSS sur cette question de la rétrocession des hôpitaux se sont dits satisfaits pour certains.

« Je loue le bon sens du Directeur Général de la CNSS parce qu’en nous octroyant cette mesure … un grand bravo pour lui. Ce n’est pas d’abord réglementaire le geste qu’il vient de poser étant donné que nous qui sommes licenciés, pour bénéficier de la retraite il fallait d’abord atteindre l’âge de 60 ans. Heureusement le Dg a pris le courage de prendre l’engagement de donner à ceux là qui ont totalisé 50 ans et plus d’aller à la retraite. C’est une mesure très louable et je salue au passage la bravoure du Directeur Général », a déclaré Michel MOUKAMBOU, un des agents licenciés.

Si certains agents se sont montrés satisfaits fasses aux promesses du DG, d’autres se sont dits sceptiques fasse aux engagements pris par l’Etat craignant de subir le même sort que les ex agents de l’OPT et autres.

Désiré Lasségué devrait se rendre ce mercredi à Port-Gentil pour délivrer le même message aux anciens agents de l’hôpital Paul Igamba.

Commencé en novembre 2009 lors de la déclaration de politique générale du Premier ministre de l’époque Paul Biyoghé Mba à l’assemblée nationale, le processus de rétrocession des hôpitaux de la CNSS à l’Etat tend vers la fin avec cette mesure sociale de payement entérinée récemment par le Conseil des ministres.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES