spot_imgspot_img

Biyoghe Mba et Laure Gondjout, pour la part du lion

biyoghe-mbaGuerre de clans, roublardise des uns à l’encontre des autres, peaux de banane sous les pieds des «chers camarades», et des meilleurs, il semble que le Parti démocratique gabonais (PDG) soit en passe d’imploser. Deux personnalités de cette formation politique nourrissent même le projet : se partager la province de l’Estuaire en imposant prochainement leurs propres listes aux hiérarques. Retour de tensions en perspective.

Il y a quelques semaines, la visite inopinée de Laure Olga Gondjout au domicile de Paul Biyoghe Mba avait surpris plus d’un. S’il n’est pas contesté que les deux « camarades » ont une relation amicale soutenue, ce qui avait étonné c’est l’heure de la fameuse visite qui, a-t-on indiqué, s’était déroulée dans la nuit. Pourquoi Laure Olga Gondjout aurait-elle été contrainte de se rendre nuitamment chez Paul Biyoghe Mba, alors qu’ils avaient la latitude de se parler sans crainte dans l’un de leurs bureaux respectifs ?

Des indiscrétions avaient alors prétendu que la secrétaire générale de la Présidence serait allée se plaindre du comportement affiché par le directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Maixent Accrombessi qui, à les entendre, mènerait la vie dure à la gentille dame. L’on avait même parlé d’«humiliations» à répétition subies par Laure Gondjout de la part d’Accrombessi, mais de cela, on avait tout de même douté, connaissant les réactions ainsi que la répartie de la camarade et «complice » de Paul Biyoghe Mba. Alors quelle aurait été la véritable raison d’une telle escapade nocturne ? Et pourquoi le choix de Biyoghe Mba ?

Quelques semaines après, il semble que la raison de la visite de Mme Gondjout chez son « cher camarade » (ainsi que s’appellent la plupart des partisans du Parti démocratique gabonais), soit quelque peu connue, du moins c’est la suite prise par la réunion du vendredi 20 septembre 2013 qui pourrait y conduire. En effet, à la suite du journal Echos du Nord du lundi 23 septembre 2013 (n°198) qui, le premier a relayé l’«évènement», le journal Le Soleil (25/09/13, n°92) a quant à lui décrit la désillusion du «Duc de Bikélé» au cours de cette fameuse réunion qui se serait tenue à Louis, au siège du parti. Une réunion convoquée par le président du Conseil économique et social (CES), Paul Biyoghe Mba, lui-même. Mais si l’homme n’avait pas prévu de voir son «autorité» et son leadership menacés, c’est parce qu’il semblait sur de son projet. Un projet qui, semble-t-il a été la véritable raison de la visite de Laure Olga Gondjout chez lui, dans la nuit du mardi 17 à mercredi 18 septembre 2013 : un projet qui, pour certains hiérarques du PDG en tête desquels Michel Menga M’Essone, ancien membre du secrétariat exécutif du parti, présent à la réunion au même titre que Léandre Nzue, Barro Chambier, Ntoutoume Emane et Osselé Ndong, avait comme un goût de «coup d’Etat ourdi contre le parti ».

En effet, Le Soleil rapporte que Biyoghe Mba aurait gaillardement proposé à ses «camarades» de «subdiviser la province (de l’Estuaire) en deux parties : Libreville, sous la supervision de l’autre membre du comité permanent, Laure Olga Gondjout, et le grand reste de la province (commune d’Owendo, d’Akanda, et les départements) pour lui-même.» Une roublardise qui aurait eu pour conséquence de mettre ses compagnons dans une colère noire. Par ce fait, l’on est désormais en tenté de croire que la véritable raison de la complicité entre la secrétaire générale de la Présidence et le président du CES tient sur la volonté de s’accaparer de l’Estuaire afin d’imposer leurs propres listes au détriment des supposées velléités démontrées par Barro Chambrier ou Ntoutoume Emane à la mairie de Libreville et Michel Menga à Cocobeach.

Il apparaît de ce fait que les deux acolytes semblent passer outre les dispositions du PDG, et ne pas vouloir attendre les prochaines décisions de l’équipe du secrétaire général du PDG. Pire, il semble même qu’une guerre de clans se soit déclarée au sein du parti. Il serait peut-être bienvenu que Chef de l’Etat lui-même prenne cette affaire à son compte afin de calmer les tensions et les différentes roublardises des uns et des autres.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES