spot_imgspot_img

Où sont les innovateurs Africains ?

innovationsDu fait que le développement durable ne peut se prétendre sans l’innovation perpétuelle, le ministère des Affaires étrangères, sous l’impulsion du ministre délégué français chargé du Développement, Pascal Canfin initie en partenariat avec l’Agence française de Développement (AFD), un cadre de rencontre et de valorisation en faveur du continent noir dénommé «Forum Afrique – 100 innovations pour un développement durable».

En amont du sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique qui se tiendra les 6 et 7 décembre 2013, la France via son ministère des Affaires étrangères organise un carrefour de promotion, de soutien et d’aide à la diffusion d’innovations pour le développement durable, portées par des innovateurs africains, dans de nombreux domaines : la santé, l’environnement, l’agriculture, la sécurité alimentaire, l’éducation, l’égalité femmes-hommes, les nouvelles technologies ou encore l’appui aux entreprises.

Dans la perspective de l’organisation de cette tribune de l’innovation africaine qui se tiendra le 5 décembre 2013, et qui s’inscrit dans la continuité des assises du développement et de la solidarité internationale (clôturées le 1er mars 2012 par le président François Hollande), un appel à candidat pour les 100 meilleures innovations est ouvert jusqu’au 15 octobre prochain. «Au-delà des qualités d’entreprenariat et de viabilité économique, les projets seront choisis pour leurs contributions au développement durable et leurs dimensions sociales et environnementales», précise le comité de sélection, constitué d’un panel de personnalités et d’experts renommés comme Esther Duflo, économiste, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) où elle détient la «chaire Abdul Latif Jameel sur la réduction de la pauvreté et l’économie du développement».

Ouvert à tout citoyen et résident d’un pays du continent africain, représentant une entreprise, une ONG, ou un élu local, un chercheur et porteur d’une innovation, les différentes candidatures seront jugées sur les critères de l’innovation pour le développement durable, l’impact quantitatif et qualitatif, la faisabilité et viabilité du projet, la réplication ainsi que l’utilité et cohérence globale.

«À chacun de mes déplacements en Afrique, je suis frappé par le nombre d’entrepreneurs, d’agriculteurs, de chercheurs, d’ONG qui chaque jour innovent, trouvent des solutions pour permettre un développement nouveau. Ces innovatrices et innovateurs inventent l’Afrique de demain, lui ouvrent un nouvel horizon soutenable et prometteur, et il s’agit pour la France de contribuer à l’élargissement de cet horizon. Leurs innovations méritent d’être connues, soutenues, et leurs auteurs mis en relation avec des scientifiques, des partenaires financiers, des créateurs d’entreprises. C’est aussi le rôle de la France de créer des passerelles avec tous ceux et celles qui innovent, qui créent de la richesse, de l’emploi, autour de projets concrets qui permettent et permettront au plus grand nombre de sortir de la pauvreté», a déclaré le ministre délégué chargé du développement Pascal Canfin, lors du lancement de l’appel à candidatures.

21 des 100 projets retenus seront sélectionnés par un panel composé de grandes figures du développement et seront invités à Paris pour présenter leur projet. Ils présenteront leur innovation au ministre délégué Pascal Canfin, à des bailleurs et investisseurs internationaux, des fondations, des chercheurs, et d’autres personnalités.

Le dossier de candidatures en ligne ici.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES