spot_imgspot_img

Clashs en série et vampirisme à l’UPG

UPG6Démissions, scissions et dénonciations calomnieuses, battons dans les roues des uns pour l’ascension personnelle, hiérarques et militants accusés de «vampirisme» lors de multiples échanges triviaux, la vie de l’Union du peuple gabonais (UPG) est désormais motorisée par la tension interne. C’est désormais au plus «sorcier» que reviendra le leadership du parti.

Pierre Mamboundou semble s’en être allé avec la dignité et la rigueur de l’Union du peuple gabonais (UPG) qu’il avait contribué à mettre sur pieds par la force de son abnégation et souvent même au risque de sa vie. Aux oubliettes tout ceci ! Après son décès en 2011, le parti, tantôt scindé en deux camps, tantôt réunifié tout en laissant la porte ouverte à la formation de clans divers, ressemble plus à un épouvantail qu’à ce que les Gabonais et nombre de ses propres militants et adversaires politiques ont connu, à ses heures de splendeur.

Aujourd’hui, c’est quasiment une règle au sein du parti : chacun pour ses intérêts. Tant et si bien que Guy Mangouala, l’actuel secrétaire général fait désormais face à une sorte de fronde de la part de ses «compagnons et frères» du parti. Sa tête est mise à prix, lance-t-on ici et là, quand ce ne sont poings et biceps qui sont brandis devant sa face, comme pour l’intimider.

« Moi aussi j’ai souffert pour ce parti. N’espère même pas que tu puisses te présenter au 5è arrondissement. Le peuple ne t’aime pas. On ne veut pas de toi ici ! Libère ce bureau avec ton vampire !» sont là les paroles qu’un ensemble de journalistes ont entendu proférer par un militant à l’endroit du secrétaire général de l’UPG, dans la matinée du lundi 7 octobre 2013. Une tension, mieux une révolte, qui a causé le report de l’«importante déclaration» que l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) annonçait samedi 5 octobre dernier, par voie de presse.

En effet, dans la famille politique du défunt Pierre Mamboundou, locomotive s’il en est de l’ACR, le torchon brûle encore et encore. L’on parle désormais d’une scission entre les jeunes qui soutiennent la potentielle candidature de Bruno Ben Moubamba à la tête de l’UPG et les plus anciens qui se réclament de l’héritage de Mamboundou. « Il est vieux et doit aller à la retraite. De plus, on sait qu’ils ont tous été achetés pour tuer l’UPG », lance un militant devant le bureau du SG souriant quand un autre assène à son tour : «Ben Moubamba, même seul et indépendant est capable de vous battre aux élections. C’est pourquoi vous avez voulu nous tuer à Ndendé en sabotant notre véhicule. Voyez, messieurs les journalistes à quoi notre parti est réduit ! Les uns souhaitent la mort des autres.»

Il apparaît, en effet que le secrétaire politique en charge de la communication à l’UPG, Bruno Ben Moubamba a «frôlé la mort», le lundi 30 septembre dernier à Ndendé, sur la route de Mbadi : «coupure nette et volontaire d’un câble de freinage», avaient pointé le «miraculé, Ben Moubamba, et ses acolytes. Par qui ? Pourquoi ? Tout reste à définir. Mais à l’UPG, les choses ne se font pas à moitié. Bien plus que le conflit opposant «les vieux contre les jeunes», c’est désormais au plus «sorcier» que la gestion parti reviendra. Preuve que tout ne va pas si bien que le prétend le secrétaire exécutif Mathieu Mboumba Nziengui : «Demandez-lui, ce qu’il vient faire à 3 heures du matin devant le bureau du secrétaire général», murmure Guy Mangouala à l’oreille du journaliste de Gabonreview. Pauvre Mamboundou. Il doit être devenu une toupie dans sa tombe !

De plus, la date d’organisation du congrès divise fortement l’UPG ces derniers temps. Prévu pour la commémoration du décès de Pierre Mamboundou le 15 octobre prochain, au grand dam des militants qui l’ont souhaité plus tôt, les hiérarques, réfugiés derrière les statuts et règlements du parti, expliquent quant à eux que le congrès ne pourrait avoir lieu qu’après la convention de l’UPG qui prépare le congrès. Une entourloupe, pensent certains membres du part de «Pierrot le rouge»

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES