spot_imgspot_img

C.A. en chute de 6 % chez Eramet

eramet1Le groupe minier français Eramet a publié, le 21 octobre 2013, son chiffre d’affaires, qui enregistre une forte baisse sur les neuf premiers mois de 2013 comparé à la période correspondante de 2012. Selon le géant du manganèse, cette situation serait liée principalement à la faiblesse persistante des cours de nickel.

Encore une mauvaise passe pour le groupe Eramet qui a connu un nouveau trimestre de baisse entre juillet et septembre, avec des revenus qui se sont contractés de -6% à 754 millions d’euros, contre 793 millions un an auparavant, toujours grevés par la baisse de la branche Alliages (-7%) et du Nickel (-23%), tandis que le manganèse progresse de 6%. Sur neuf mois, les revenus sont en retrait de -6% à 2,367 milliards d’euros.

Selon le minier français, «la baisse est principalement à mettre au passif du recul des prix du nickel, que compense en partie le record historique signé sur la production de manganèse lors du 3ème trimestre. La production de minerai et d’aggloméré de manganèse à Moanda (Gabon) a augmenté de 27 % sur les neuf premiers mois de l’année 2013 par rapport à la même période de 2012 et de 16 % au 3ème trimestre 2013 par rapport au 3ème trimestre 2012».

La production mondiale d’acier au carbone est en hausse de 3 % sur les neuf premiers mois de 2013 par rapport à la même période de 2012 et de 5 % au 3ème trimestre 2013 par rapport au 3ème trimestre 2012. Elle a été tirée principalement par la croissance chinoise (+10% au 3ème trimestre 2013 par rapport au 3ème trimestre 2012).

Eramet souffre du ralentissement économique en Europe mais aussi dans les pays émergents, notamment en Chine, gros consommateur de matières premières. Cette situation de crise résulterait, selon le groupe, d’une production excédentaire de minerai de nickel en Indonésie et aux Philippines ces dernières années. Ce minerai est exporté vers la Chine pour y être transformé sous forme de fontes au nickel, destinées à alimenter les producteurs chinois d’acier inoxydable.

«La trésorerie nette du groupe s’établissait au 30 septembre à un niveau « légèrement négatif », après le versement de dividendes aux actionnaires minoritaires des filiales et le financement des investissements, désormais fortement réduit», précise la direction dans son communiqué. «Conformément à ce qui a été annoncé à l’occasion de la publication des résultats du 1er semestre 2013, du fait des conditions actuelles du marché du nickel, le résultat opérationnel courant du groupe ERAMET au 2ème semestre 2013 sera nettement inférieur à celui du 1er semestre 2013», assure le producteur de métaux non ferreux dans le même communiqué.

«Le groupe intensifie les mesures visant à baisser ses coûts, réduire ses dépenses d’investissements, ajuster ses productions en fonction des marchés et diminuer ses besoins en fonds de roulement», conclut le communiqué.

Présent sur 5 continents et dans 20 pays, Eramet est un groupe minier et métallurgique français, l’un des principaux producteurs mondiaux de métaux d’alliages, notamment le nickel et le manganèse, utilisés pour améliorer les propriétés des aciers ; alliages et aciers spéciaux à hautes performances utilisés par des industries telles que l’aéronautique, la production d’énergie et les outillages. Il étudie ou développe par ailleurs des projets importants dans de nouveaux métaux à fort potentiel de croissance, tels que le lithium, le niobium, les terres rares ainsi que dans le recyclage.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES