Le Gabon, terre de la première visite de Nelson Mandela après sa libération

C’est le 14 février 1991 que Nelson Mandela arriva en héros à Libreville pour sa première visite hors de son pays, un an après sa libération.
le-gabon-terre-de-la-premiere-visite-de-nelson-mandela-apres-sa-liberation
Les Gabonais se souviennent bien de ce qui fut l’une des plus importantes visites dans leur pays. C’était en février 1991 avec le passage de l’ancien prisonnier et militant anti-apartheid à Libreville.

Cette visite inaugura la véritable entrée sur la scène internationale de cet homme qui venait de passer 27 ans en prison et qui avait derrière lui plus d’un demi-siècle de lutte contre les injustices.

A Libreville, il fut accueilli à sa descente d’avion par Omar Bongo avant de prendre un véritable bain de foule. Plus de dix mille personnes s’étaient rangées de parts et d’autres du Boulevard du Bord de Mer pour saluer un homme rayonnant qui commençait alors à mesurer l’influence que son combat avait eu sur la conscience collective africaine.

Dans sa délégation, un certain Oliver Tambo. Ce nom rappelle à tous la lutte anti-apartheid extérieure. L’homme était âgé et malade. Il venait de passer plus de 25 ans en exil. Il était alors le garant de l’unité de l’ANC. Il en était encore le président.

Nelson Mandela rencontra la classe politique gabonaise qui avait alors besoin de sérénité à une époque où le multipartisme faisait son retour et que la démocratie tentait de reprendre sa place. Son discours à la Cité de la Démocratie retentit alors comme un véritable appel à une lutte juste qui devait permettre à chaque Gabonais de jouir pleinement de sa citoyenneté et de son humanité. Peut-être inspira-t-il alors « la paix des braves » avant même que le Gabon ne tombe dans la situation politique particulière qui l’emmena à paris en 1994.

Nelson Mandela rencontra et parla aussi aux étudiants. Une visite à l’UOB fut l’occasion de rebaptiser le pavillon C « Soweto », en sa mémoire mais aussi à la mémoire de ces jeunes étudiants tués dans la répression par le pouvoir blanc d’Afrique du Sud pendant des décennies. Les étudiants gabonais avaient aussi besoin d’une voix sage puisqu’ils étaient alors engagés dans la lutte politique et sociale de cette époque, après avoir déclenché les événements de 1989 qui sont, selon les Historiens, à l’origine de la crise politique qui donna lieu au retour vers le multipartisme en 1990.

Nelson Mandela revint au Gabon en 1999 pour se reposer après avoir passer 5 ans à la tête de son pays. A cette occasion, le lycée d’application fut rebaptiser « Lycée Nelson Mandela ».

Exprimez-vous!

  1. Une mise au point est nécessaire. Nelson Mandela est effectivement passé au Gabon en 1999, mais le lycée avait été rebaptisé quelques temps avant par le ministre de l’Education Nationale, juste après les émeutes et l’incendie de Janvier 1999 , ayant mis à mal les installations et la structure du lycée.

Répondre à Leyimangoye yvonne Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Madagascar: le président se rend à Tamatave, particulièrement touchée par le coronavirus

Madagascar connaît actuellement une flambée de cas de Covid-19, particulièrement à Tamatave, la 2e ville du pays, où le personnel soignant manque de moyens....

Le Gabon et Sao Tomé s’accordent sur la délimitation de leur frontière maritime

Les députés gabonais réunis en séance plénière, le 11 mai 2020, ont ratifié le traité sur la délimitation de la frontière entre le Gabon...

« Le Problème de l’Afrique est fondamentalement un problème de gouvernance » – Dr. Daniel Mengara

00:30:01
Le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones et de sciences politiques (Afrique) à Montclair State University dans le New Jersey, et président du mouvement...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...