Infographie-2013-2014La direction de la communication présidentielle s’est fendue d’un tableau dans lequel elle répertorie les principales actions et réalisations du président Ali Bongo sur la période 2013-2014. Décryptage d’une opération de com’ à double tranchant.

A moins de 2 ans de la très attendue élection présidentielle de 2016, une bonne partie de l’opinion s’accorde à dire que le camp Ali Bongo aura fort à faire pour la réélection de ce dernier à la tête du pays. Autrement dit, la campagne électorale promet d’être âpre. Est-ce pour cela que l’«équipe présidentielle» a déjà, officieusement, lancé sa campagne ? C’est, à tout le moins, l’idée que semble insinuer la communication présidentielle. Quel n’a pas été l’étonnement des Gabonais de découvrir en quatrième de couverture du quotidien L’union du 28 août une publicité faisant état des principales actions et réalisations du président de la République sur la période 2013-2014 ! Simple réponse aux détracteurs de l’«émergence» à la gabonaise ou véritable opération de charme envers les populations et futurs électeurs ? La question reste posée. Toujours est-il que sur cette publication, on peut citer, pêle-mêle, l’inauguration de la centrale thermique d’Alénakiri, la création de 4771 emplois dans l’hévéaculture et les palmiers à huile dans le cadre de la joint-venture Gabon-Olam, l’inauguration de l’institut du pétrole et du gaz à Port-Gentil, le premier versement de la Prime d’incitation à la performance (PIP) et l’augmentation du nombre de bénéficiaires de 9 000 à 30 000, le New-York Forum Africa et…. la formation du nouveau gouvernement. On relève également la mise en service du pont sur la Banio, le lancement des travaux de la route Port-Gentil-Omboué, la réception des travaux du barrage de Grand Poubara, la visite du Chef de l’Etat à Maurice avec la signature de contrats pour l’industrie marine, la tenue du Conseil climat, la revalorisation des allocutions familiales par enfant, de la prime de rentrée scolaire par enfant, la construction de 329 nouvelles salles de classe, etc.

La mise en évidence de ces actions et réalisations vise très certainement à améliorer le positionnement et l’image d’Ali Bongo dans la conscience collective. Mais est-ce suffisant dans la perspective de 2016 ? D’autant plus que la direction de la communication présidentielle n’a mis en avant que des projets et actions louables ou du moins, qui ont été relativement bien accueillies ou qui n’ont pas, ou très peu, alimenté la polémique.

Pourtant présenté comme l’une des fiertés du président Ali Bongo et un des piliers du Gabon Emergent, la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok ne figure pas dans cette liste des actions et réalisations du président de la République. Peut-être parce que ce projet d’envergure a déjà englouti les ¾ de son coût estimé à 240 milliards de francs CFA, alors qu’il est loin d’être terminé. Ou certainement parce que ce chantier remonte à 2010 alors que la publication de la direction de la communication présidentielle ne prend en compte que la période 2013-2014. Vu sous cet angle, pourquoi le Champ triomphal, plus gros projet lancé au Gabon en 2014, ne figure-t-il pas dans cette opération de communication ? Là encore, peut-être parce qu’après un lancement en grandes pompes, le chantier est actuellement à l’arrêt sans que l’on ne sache pourquoi, du moins officiellement. Par ailleurs, pourquoi n’avoir pris en compte que la période 2013-2014 ? Comment peut-on décemment considérer la nomination d’un gouvernement comme une réalisation ? En quoi la tenue d’une réunion comme celle du Conseil climat est-elle une réalisation ? Sur quelles bases la réception du rapport sur la pauvreté peut être tenue pour une réalisation ? Comment mentionner le 1er marathon du Gabon ou le NYFA comme des réalisations majeures alors que ces événements sont contestés par l’opinion ? Assurément les éléments retenus prêtent à réflexion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here