Aymar Ibondzy-Pandzou, Secrétaire Exécutif du BDP-Modwoam
Aymar Ibondzy-Pandzou, Secrétaire Exécutif du BDP-Modwoam

COMMUNIQUE DE PRESSE DU BDP-MODWOAM

Réunis lors d’un Conseil Exécutif Extraordinaire tenu ce week-end, les membres du mouvement “Bongo Doit Partir – Modwoam” (BDP-MODWOAM) ont fait l’examen de l’actualité socio-politique qui prévaut en ce moment au Gabon.

Ce Conseil Exécutif Extraordinaire a été convoqué de toute urgence par le Président du BDP-MODWOAM, le Dr Daniel MENGARA, qui tenait à recueillir les avis et propositions des membres du Bureau Exécutif sur ce qui se passe actuellement au Gabon.

Au terme des délibérations de cette séance de travail, il ressort que des crimes graves ont été perpétrés par le régime bongoïste à l’encontre du Peuple gabonais. Ces crimes ne peuvent rester impunis.

Par conséquent:

1- les membres du Conseil Exécutif, à l’unanimité, dénoncent et condamnent avec la plus grande fermeté l’assassinat ignoble perpétré, par les milices du pouvoir d’Ali Bongo, contre leur compatriote Monsieur Bruno MBOULOU BEKA dont ils saluent de manière solennelle la mémoire en tant qu’énième martyr de la Nation gabonaise. Ils adressent, par la même occasion, leurs condoléances les plus attristées à sa famille durement éprouvée par ce drame survenu le samedi 20 décembre 2014 ;

2- les membres du Conseil Exécutif marquent leur sincère solidarité à l’endroit de tous les compatriotes qui ont été injustement molestés, grièvement blessés et arbitrairement emprisonnés par les sbires encagoulés de ce régime sanguinaire sans foi ni loi ;

3- le BDP-MODWOAM s’indigne contre la version fallacieuse que donne Ali Bongo en personne, son porte-parole, Alain-Claude Billie-By-Nzé et son procureur, Sidonie Flore Ouwé, au sujet des événements dramatiques survenus à Libreville le samedi 20 décembre 2014 dont ils sont entièrement responsables pour avoir exercé une entrave intolérable contre les libertés publiques et individuelles des patriotes gabonais qui tenaient à se rassembler pacifiquement conformément aux lois et règlements en vigueur ;

4- le BDP-MODWOAM dénonce l’hypocrisie et le cynisme du régime criminel d’Ali Bongo qui a décidé de mettre à l’index les braves compatriotes qui ont pourtant oeuvré pour secourir et tenter de sauver la vie de notre compatriote Bruno MBOULOU BEKA, mais qui se voient accusés de l’avoir tué, ce qui est un gros mensonge et une honteuse tentative de manipulation de l’opinion publique nationale et internationale par le régime honni des Bongo Ondimba ;

5- les membres du Conseil Exécutif du BDP-MODWOAM demandent à chaque portion du Peuple gabonais de continuer à faire face aux agressions systématiques du régime Ali Bongo-PDG en intensifiant la lutte et la résistance par tous les moyens possibles jusqu’à ce que ce régime tombe ;

6- les membres du Conseil Exécutif du BDP-MODWOAM exigent la libération immédiate de tous les étudiants et tous les manifestants et non manifestants arbitrairement arrêtés par Ali Bongo le sanguinaire, un imposteur dont le despotisme et l’illégitimité ne font plus aucun doute aux yeux des Gabonais ;

7- le Conseil Exécutif Extraordinaire du BDP-MODWOAM s’insurge, en outre, contre la violation permanente des franchises universitaires et les emprisonnements arbitraires des étudiants ;

8- le Conseil Exécutif Extraordinaire du BDP-MODWOAM reconnaît comme justes toutes les revendications sociales multi-sectorielles et exhorte les leaders syndicaux à politiser à outrance leur discours en exigeant désormais le départ définitif d’Ali Bongo et la fin de tout le système Bongo-PDG ;

9- les membres du Conseil Exécutif du BDP-MODWOAM ainsi que ses militants et sympathisants soutiennent le blocage des activités pétrolières par l’ONEP et l’encouragent à aller jusqu’au bout de son combat en demandant, directement, le départ des Bongo-PDG vu que cela fait près de 50 ans que ce régime n’arrive pas à trouver des solutions durables aux problèmes récurrents des Gabonais ;

10- le BDP-MODWOAM se dit prêt à initier des pourparlers avec tous les leaders d’opinion qui s’engageraient de manière sincère et avec conviction dans la logique insurrectionnelle, afin de mettre un terme définitif à ce régime et oeuvrer pour l’avènement, une bonne fois pour toutes, d’une démocratie réelle dans un Gabon Nouveau et Meilleur.

Fait à Bordeaux, le 28 décembre 2014

Pour le Conseil Exécutif du BDP-MODWOAM

Aymar IBONDZY-PANDZOU
Le Secrétaire Exécutif

Bongo Doit Partir – Modwoam
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, NJ 07052, USA
Tél: (00) (1) 973-447-9763
Site: http://www.bdpmodwoam.org
Donations: http://www.bdpmodwoam.org/donations/

Voir aussi: L’appel à la Résistance du Dr. Daniel Mengara: http://www.bdpmodwoam.org/articles/2014/12/25/declaration-le-dr-daniel-mengara-appelle-les-gabonais-a-la-resistance/

2 Commentaires

  1. Voici un mouvement politique honnête et sincère. Si le Front Uni est sincère, il doit rejoindre la vision du BDP-MODWOAM. Le BDP à besoin de vous ! vos contributions même 100 Fcfa, c’est déjà ça. Mes frères l’heure est aux actes. Agissons ensemble, si nous reconnaissons Daniel Mengara comme un leader honnête, capable de proposer une réelle rupture au Gabon, alors rejoignez-nous en masse.

  2. Communiqué clair et direct. Je soutiens entièrement les propos du BDP. Courage, le BDP est la seule alternative réelle pour une démocratie globale au Gabon. Vive le Gabon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here