Lucie Mboussou, la toute nouvelle présidente du Sénat. © D.R.
Lucie Mboussou, la toute nouvelle présidente du Sénat. © D.R.
À 57 ans, Lucie Mboussou née Milebou-Aubusson a été élue, le vendredi 27 février 2015, à la tête du Sénat, dominé par le Parti démocratique gabonais (PDG), au pouvoir.

L’élue de la commune de Fougamou a été portée au pinacle par la quasi-totalité du collège électoral composé de 100 sénateurs. Ayant bénéficié du soutien des partis de la Majorité républicaine pour l’émergence, notamment le Centre des libéraux réformateurs (CLR) et le Rassemblement pour le Gabon (RPG) qui se partagent la deuxième chambre du parlement avec le parti au pouvoir, Lucie Mboussou née Milebou-Aubusson a obtenu 99% des suffrages. Unique candidate à la présidence du Sénat gabonais, elle remplace ainsi Rose Francine Rogombe de Lambaréné, 72 ans dont 12 passés à la tête de l’institution.

Bien qu’inconnue du grand public, son élection ne surprend pas les observateurs avertis. D’ailleurs, le média confidentiel panafricain, La Lettre du Continent, venait d’en faire état dans une récente livraison. Milebou-Aubusson est, en effet, depuis plusieurs décennies une militante de premier rang du parti au pouvoir dont elle a été, un moment, membre du bureau politique. Ancienne 6e vice-présidente du Sénat, elle en est à son 3e mandat de sénateur. Médecin ophtalmologue, elle est l’épouse du Pr Mboutsou, actuel directeur général de la CNAMGS.

La nouvelle patronne du sénat aura pour vice-présidents, Leonard Adjembe, Georgette Koko, Emmanuel Ondo Methogo, Augustin Adandé (tous du PDG), Victorien Alouba du CLR et Jean-Christophe Owono Nguema, indépendant proche de l’Union nationale. Une répartition qui donne également à ce parti de l’opposition le 2e poste de questeur qu’occupera Adolphe Mabongo.

Le PDG qui a fourni tous les présidents de l’histoire du Sénat gabonais, compte 81 sénateurs sur les 102 que compte l’institution. Mme Mboussou est la deuxième femme à être portée à ce poste que l’on nomme en interne le plateau, différemment du perchoir de l’Assemblée nationale. Le Sénat en est à sa 4e législature dont la première session ordinaire s’ouvre le lundi 2 mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here