Joël Ndzengouma Ngoueneni
Joël Ndzengouma Ngoueneni
Le Président du Parti des sept merveilles du peuple (7MP), Joël Ndzengouma Ngoueneni a été désigné, samedi à Libreville, candidat aux primaires de l’opposition à l’élection présidentielle de 2016, lors de la clôture du 1er congrès extraordinaire de son Parti.

Le bureau des assises du congrès dirigé par Rita Medza a, à l’unanimité, accordé sa confiance au président fondateur du 7MP qui a accepté avec humilité et dévouement cette décision.

‘’ Il me revient à l’esprit la confiance que le congrès a placé en ma petite personne en me choisissant comme candidat aux primaires de l’opposition, pour le compte du 7MP. Je mesure la responsabilité qui pèse sur moi et je l’accepte avec humilité et dévouement’’, a-t-il déclaré tout en déclinant la manière dont il va aborder ce chalenge.

‘’Je voudrais ici rassurer et attester que, en puisant dans les valeurs septièmistes que nous avons ensemble adoptées, je m’engage à assumer cette mission en abordant ce challenge avec modestie et conviction’’, a-t-il dit.

Le 1er congrès extraordinaire du 7MP, en optant pour une candidature unique de l’opposition qui passe par les primaires, souhaite que l’ensemble des forces de l’opposition se retrouvent pour bâtir un projet commun, une équipe unique et un trésor de guerre électoral.

Pour cela, le n°1 du 7MP a invité tous les “septièmistes“ à l’accompagner sur cette route “jonchée d’obstacles’’, en sachant que l’amour du prochain, l’amour du pays, le service, l’intégrité et toutes les autres vertus consignées dans leur charte des valeurs seront leurs guides.

Il a par ailleurs reconnu que les politiques ont tous une dette envers le Gabon, la ‘’dette démocratique’’ qui, selon lui, se présente comme un ensemble d’arriérées dues à la ‘’démocratie à la gabonaise’’, n’ayant pas fait ce que le Gabon attendait d’eux, certains étant plus débiteurs que d’autres. D’où son mea culpa.

‘’Je dois reconnaître que ma dette est directement ou indirectement grande. Et pour toutes mes arriérées, je demande pardon au peuple gabonais et m’engage à œuvrer pour que la démocratie du Gabon triomphe de nos égos et connaisse des lendemains meilleurs’’, a-t-il fait observer.

Créé en 2010 et légalisé un an après, le Parti des sept merveilles du peuple est membre de la Convention des partis démocrates et républicains de l’Opposition (CPDRO) qui compte cinq partis politiques.

Avec aujourd’hui cinq élus locaux depuis 2013, et au vu de la satisfaction générale qui s’est dégagée du congrès dit ‘’des perspectives conquérantes’’, le 7MP entend consolider l’unité de l’Opposition, vitaliser la démocratie gabonaise et dessiner une autre idée du développement du Gabon.

Les résolutions du 1er congrès extraordinaire du 7MP

Le premier congrès national extraordinaire du parti pour les sept Merveilles du peuple gabonais (7MP, opposition), a pris, samedi à Libreville, une série de résolutions en vue d’une meilleure implication de ce parti dans l’aboutissement des préoccupations du peuple.

Sur le plan de la politique générale :
– Adoption du projet de société « le rêve Gabonais ».

– Pour les présidentielle 2016, le 7MP se prononce pour une candidature unique de l’opposition sous réserve de l’organisation des élections primaires ouvertes à toutes les personnalités au sein de ce bloc qui souhaiteraient y concourir. A cet effet, le congrès national extraordinaire, à l’unanimité, désigne M. Joël Ngoueneni Ndzengouma, président du 7MP, comme candidat à la candidature.

– Adoption du cadre de coopération nationale et internationale avec les partis politiques, les organisations financières et supranationales, les associations culturelles, estudiantines, les syndicats, le patronat.

– Le congrès national extraordinaire enjoint au bureau exécutif du 7MP de prendre contact avec l’International démocrate centriste/I.D.C pour s’informer des modalités pratiques d’adhésion.

– Le congrès recommande au président du bureau exécutif de travailler, avec ses pairs, à l’élargissement et à la redynamisation de la Convention des partis démocrates et républicains de l’opposition (CPDRO).

– Le congrès enjoint au bureau exécutif du 7MP, d’établir des relations avec les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU (Grande Bretagne, Chine, France, USA, Russie)

Sur le plan administratif et juridique :
– Le mouvement des jeunes du 7MP/ MJ7 est créé.
– L’emblème du 7MP reçoit les modifications suivantes : ajout du chapeau de type sombrero et du slogan « c’est encore possible ».
– Adoption d’une charte de valeurs.
– Le cabinet du président du bureau exécutif a désormais une existence légale.
– Le secrétariat politique est créé et devient un organe spécialisé du parti.

Sur le plan économique, financier et vie du parti :
– Adoption du principe d’une ristourne sur prélèvements des emplois ponctuels octroyés par le parti. Une partie des sommes collectées sera allouée à la subvention des délégations provinciales du parti.
– Adoption du calendrier des activités du 7MP sur la période 2015 à 2017.
– Validation du nombre de candidatures et listes aux prochaines consultations électorales, soit 50 candidats aux législatives et 50 listes aux locales.
– Adoption du principe de création des unités de production et renforcement des capacités opérationnelles des équipes en charge du recouvrement.
– La vacance du poste de trésorier général adjoint est constatée suite à une démission.
– Des mesures disciplinaires ont été prises. La notification sera faite aux intéressées.
– Adoption du budget prévisionnel de campagne à l’élection présidentielle 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here