Bruno_Ben_MoubambaLe secrétaire général de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Bruno Ben Moubamba suspendu depuis quelques jours de ses fonctions par le patron du parti, Mathieu Mboumba Nziengui a entamé jeudi, une grève de la faim pour exiger la tenue du congrès du parti créé par le défunt leader charismatique, Pierre Mamboundou.

« Je fais en effet au siège du parti cette action qui est la grève de la faim jusqu’ à ce que nous soyons déterminés pour le congrès. C’est normal. C’est un sacrifice spirituel et politique. Je dirais théologico-politique jusqu’à ce que je voie s’incarner la date du congrès. Cela ne m’empêche pas bien entendu de travailler », a déclaré M. Moubamba.

Selon lui, il y a eu des tentations, des tentatives en effet mais qui sont régulières depuis des années, des tentatives qui ont été rejetées par l’ensemble des fédérations et par la direction du parti.

Le secrétaire général suspendu a par ailleurs indiqué qu’il y travaille à la tenue du congrès, précisant que les fédérations se préparent à prendre une initiative historique de grande envergure dans quelques jours qui aboutira au renouveau de l’UPG.

« Moi je suis fier de m’être battu pour redonner un nouvel espoir à l’UPG notamment à Ndendé (ville natale du président fondateur du parti ndlr). Je n’ai aucun complexe vis-à-vis de ça. (…) Je lance un appel, un avertissement à qui que se soit, si je suis certain que quelqu’un veut me détruire, je pèse mes mots je dégainerai le premier », a-averti Bruno Ben Moubamba.

Plusieurs fois renvoyé, le congrès de l’UPG était annoncé pour cette fin de mois de mars. Une commission devant le préparer pendant trois mois avait été mise en place par le secrétariat exécutif. Cette commission a remis son rapport des travaux à la hiérarchie du parti avec notamment des propositions de dates de la tenue du congrès à savoir les 27, 28 et 29 mars prochain, indique-t-on.

« Ce rapport devait faire l’objet d’un examen au cours de la réunion du secrétariat exécutif. Mais deux semaines avant la date proposée pour le début du congrès, c’est-à-dire le 27 mars 2015, plusieurs fédérations sont arrivées au siège pour demander la convocation du congrès », a lancé M. Moubamba, ajoutant que les fédérations du parti s’exprimeront samedi prochain au siège de ce parti sur la situation qui prévaut au sein de cette formation politique de l’opposition.

Créée le 14 juillet 1989 en France, l’UPG n’a jamais tenue de congrès, rappelle-t-on.

Ancien candidat indépendant à l’élection présidentielle anticipée de 2009, Bruno Ben Moubamba avait observé pendant la campagne électorale, une grève de la faim pour dénoncer « une mauvaise organisation du scrutin ».

Deux ans après le scrutin présidentiel de 2009, Bruno Ben Moubamba, ancien membre de la société civile s’était retrouvé ministre dans le gouvernement autoproclamé d’André Mba Obame, lui-même candidat malheureux à cette élection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here