Les conférences budgétaires ont débuté mardi à Libreville

conferences_budgetairesLe premier cycle des conférences d’économie structurelle, de performance de budgétisation et de répartition de crédit, a débuté mardi dernier à Libreville avec des échanges entre les Secrétaires généraux et les agents de la Direction générale du budget et des finances publiques sur le projet de loi de finances 2016.

« Depuis le 1er janvier courant, la gestion des finances publiques de notre pays a officiellement basculé en mode budgétisation par objectif de programme, la BOP. Le passage à ce nouveau mode de budgétisation, nous fait migrer d’un budget construit sur une logique de moyens vers celui d’une action publique », a déclaré le ministre gabonais du Budget et des Comptes publics, Christian Magnagna à l’ouverture des travaux.

Pour lui, loin d’apparaitre comme des grandes messes, ces manifestations permettent au contraire aux responsables concernés de s’impliquer pleinement dans ce long processus qui aboutira dans quelques mois à l’octroi des moyens nécessaires. Ces financements, a-t-il ajouté, permettront à chacun des responsables présents d’atteindre efficacement, au cours de l’année 2016, les objectifs assignés.

Pendant près de deux semaines, les différents responsables de projets des administrations gabonaises, singulièrement les secrétaires généraux échangent, en atelier avec les agents de la direction générale du budget et des finances publiques sur le projet de loi de finances exercice 2016, en application du décret du président de la République fixant les modalités de préparation des lois de finances. Ce décret prévoit désormais la tenue de 4 conférences budgétaires d’économie structurelle, de performance de budgétisation et de répartition de crédit.

Pour y parvenir, les différents responsables de projets doivent identifier, tout au long des travaux, les sources réelles et potentielles en matière de qualité des objectifs, de performance, afin de permettre un allègement de la dépense ce, à travers des procédures administratives, la revue des projets en cours, l’examen et la classification des programmes.

Le contexte économique mondial actuel, marqué par la baisse des cours du pétrole depuis juin 2014, oblige le gouvernement gabonais à améliorer la dépense publique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...