Gabon : Ali Bongo Ondimba dénonce une humiliation après l’interpellation en France de Maixent Accrombessi

À l’issue d’un entretien avec son homologue français François Hollande, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a dénoncé lundi une tentative « d’humilier le Gabon » après la brève interpellation de Maixent Accrombessi, son influent directeur de cabinet.
ali_bongo_france
Maixent Accrombessi, soupçonné par la justice d’avoir perçu illégalement de l’argent d’une entreprise française, avait été arrêté le 4 août alors qu’il séjournait à Paris. Relâché pour des raisons d’immunité diplomatique après quelques heures de garde à vue, il était ensuite rentré à Libreville. La justice française le soupçonne de corruption dans l’attribution, fin 2005, d’un marché public de sept millions d’euros au Gabon au groupe Marck, spécialisé dans la fabrication d’uniformes militaires, alors qu’il était un collaborateur d’Ali Bongo Ondimba Bongo, ministre de la Défense à l’époque.

Une interpellation vécue comme une humiliation par Ali Bongo Ondimba. « Nous disons qu’on a voulu humilier le Gabon par la manière dont cette intervention a été conduite », a-t-il déclaré lundi 14 septembre depuis le perron de l’Élysée. « M. Accrombessi, s’il avait reçu une convocation en bonne et due forme, aurait toujours été prêt à venir répondre aux questions » des enquêteurs français, a poursuivi le président gabonais.

« De la politique spectacle »

« Alors que M. Accrombessi séjournait sur le territoire français depuis plusieurs semaines, on a attendu le dernier jour [de son séjour], au moment où il prenait l’avion, pour venir l’interpeller de manière particulière qui relevait simplement de la politique spectacle », a-t-il fustigé.

Dans un communiqué publié peu après l’entretien entre les deux présidents, la présidence gabonaise a indiqué que « les deux chefs d’État ont évoqué les sujets qui occultent la bonne qualité des relations franco-gabonaises« . « Le président gabonais a insisté pour que tout soit mis en oeuvre pour décomplexer définitivement les relations entre les deux pays », selon ce communiqué.

Jeune Afrique avec AFP

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....

Gabon : Pizolub durement frappée par la crise

La société Pizolub est dans la tourmente. Depuis trois mois, la production est à l’arrêt tandis que les salaires sont impayés. Une situation à...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Explosions à Beyrouth: la diaspora libanaise en Afrique sous le choc

L'émotion est forte, à travers le monde, après les explosions qui se sont produites mardi soir à Beyrouth, au Liban. Sur le continent africain,...

Coronavirus : plus de 1 000 nouveaux cas en France en 24 heures

Le virus continue de circuler dans le pays. Le nombre de patients placés en réanimation augmente à nouveau. L'épidémie de coronavirus continue de progresser en...

CGE : le mandat du bureau actuel a été prorogé

La décision rendue par la Cour constitutionnelle le 15 juin dernier devrait vraisemblablement mettre un terme à un débat qui a cours, en ce...

Ping, Mayila et la réconciliation nationale : Mystification politicienne

En se gardant d’analyser les aspects pratiques, les leaders de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et de l’Union pour la nouvelle République...

Confinement : Le secteur informel dans la tourmente

Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont sérieusement impacté de nombreux secteurs dont les services....