Image d’archive : Zacharie Myboto (à g.), Jules Aristide Bourdès Ogouliguende (au centre) et Victor Alain Eya Mvey (à droite)… l’unité de l’opposition, un mythe ? © D.R.

Dans l’objectif de mettre en place une plateforme capable de porter leurs aspirations en 2016, des partis de l’opposition en appellent à «un sursaut national» de la part de toutes les forces vives de la nation.

Alors que plusieurs formations politiques de l’opposition continuent de bouder le Conseil national de la démocratie (CND), qu’elles perçoivent comme «une coquille vide», et dont elles ne sont pas certaines qu’elle soit l’instance indiquée pour ce véritable dialogue inclusif qu’elles n’ont cessé d’appeler de leurs vœux, quelques-unes ont récemment exprimé la nécessité d’agir vite mais de façon concertée pour aboutir à la mise en place d’une plateforme unique capable de renverser la vapeur. C’est le projet rendu public, le 25 septembre dernier, par des partis membres de l’Union des forces pour l’alternance (UFA). Réunis autour de Victor Alain Eya Mvey, des responsables de l’opposition, à l’instar de Jules Aristide Bourdès Ogouliguende du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ), se sont dits favorables à la signature d’une convention réunissant toutes les forces vives de la nation. Objectif : s’assurer toutes les chances de réussite à la présidentielle de 2016.

Pour le président du Morena unioniste, il s’agit en réalité d’«un appel pour un sursaut national» lancé aux leaders des formations politiques de l’opposition et aux organisations de la société civile qui se sentent impliquées, et croient en l’union des forces pour l’aboutissement d’une vraie alternance au sommet de l’Etat. Le projet de l’UFA est donc de permettre la tenue d’une convention, qui vise notamment à «préparer le dialogue national sans exclusion et sans tabou». Selon Victor Alain Eya Mvey, qui a semblé voir dans le positionnement et la «course effrénée au leadership» des uns et des autres le présage d’un échec à venir, «nous avons tous besoin de cohésion et de cohérence dans nos actions pour développer une force capable de créer un processus irréversible, pour une nouvelle République en 2016». Pour les membres de l’UFA, seule l’union des forces permettra à l’opposition de croire en une victoire dans les urnes lors de la prochaine présidentielle, et non la dispersion des ces forces, qui cache mal l’égoïsme de certains leaders. Aussi, a-t-il appelé à la tenue d’un dialogue inclusif «dans les plus brefs délais». L’on doute déjà qu’il soit entendu. D’autant que pour certains, l’unité de l’opposition apparaît de plus en plus comme une chimère. Et pour cause…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here