Burundi : la Belgique suspend une partie de son aide

Après les sanctions européennes infligées à trois proches de Pierre Nkurunziza, l’ancienne puissance coloniale belge a suspendu vendredi 2 octobre une partie de son aide, dont les fonds atterrissaient directement dans les caisses de l’État burundais.

Les sanctions et les pressions se succèdent à l’encontre du régime de Pierre Nkurunziza, mis au banc de la communauté internationale après son élection controversée à un troisième mandat qualifié d’anticonstitutionnel. Après que l’Union européenne (UE) a adopté jeudi 1er octobre des sanctions contre quatre personnes, dont trois proches du président, la Belgique à de son côté pris une mesure supplémentaire.

L’ancienne puissance coloniale a ainsi suspendu « à contre-cœur » une partie de son aide au Burundi, a annoncé vendredi le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement, Alexander De Croo. La coopération policière, suspendue depuis le mois de mai, est de son côté arrêtée sur le champ, ajoute un communiqué du gouvernement.

Les projets de développement suspendus sont ceux dont les financements atterrissent directement dans les caisses de l’État. Ces fonds seront désormais reversés à d’autres projets de développement indépendants du gouvernement, précise la Belgique. « Les moyens pour lesquels nous avons la certitude qu’ils profiteront à la population sont maintenus, je pense notamment aux soins de santé », ajoute ainsi le vice-Premier ministre, qui espère que ces mesures provoqueront le rétablissement du dialogue.

Une sanction similaire de l’UE à venir ?

Il ne s’agit pas de la première sanction infligée par l’ancienne puissance puissance coloniale. En mai, la Belgique avait ainsi décidé de suspendre son soutien au processus électoral, qui allait faire réélire Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat.

Mais cette fois-ci, la mesure touche directement les autorités burundaises au portefeuille. Selon l’agence de presse britannique Reuters, 50 millions d’euros en provenance de la Belgique atterrissaient directement dans les caisses de l’État burundais en 2013. Et la pression financière pourrait encore s’accroître. Car toujours selon l’agence de presse britannique, l’Union européenne, qui finance près de la moitié du budget annuel de l’État burundais, envisage également de limiter son soutien financier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Covid-19 : la Caf octroie 120 millions de francs à chacune des 54 fédérations

Lors de sa réunion du jeudi 28 mai 2020 tenue par visioconférence, le Comité d'urgence de la Confédération africaine de football, dirigé par le...

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, un peu plus libres

Les juges de la Cour pénale internationale ont assoupli les conditions de la liberté accordée à l’ancien président ivoirien et à son ex-ministre. A l’heure...

Hirak: Une vague de colère contre le documentaire «Algérie, mon amour»

Diffusé sur France 5 mardi soir, le film de Mustapha Kessous a déchaîné les passions sur les réseaux sociaux. Une diversion bienvenue pour le...

La CPI modifie les conditions de mise en liberté de Gbagbo et Blé Goudé

Dans une décision rendue ce jeudi, la Chambre d'appel de la CPI a décidé de révoquer une partie des conditions de mise en liberté...

CAN 2021: pourquoi un report est plausible mais pas si simple

L’hypothèse d’un report de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, prévue du 9 janvier au 6 février au Cameroun, prend de l’ampleur, à cause...

Madagascar: le président se rend à Tamatave, particulièrement touchée par le coronavirus

Madagascar connaît actuellement une flambée de cas de Covid-19, particulièrement à Tamatave, la 2e ville du pays, où le personnel soignant manque de moyens....

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Opep : la réduction de la production pétrolière examinée par le conseil des gouverneurs

Le conseil des gouverneurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) était en conclave, jeudi 28 mai, à la faveur d'une visioconférence. La...

Parlement : Trois nouveaux textes adoptés au Sénat

C'était au cours d'une séance plénière, présidée par Mme Lucie Milebou Aubusson-Mboussou. En présence de plusieurs membres du gouvernement. Entre autres, le ministre d'État...

Covid-19: Ces PME gabonaises qui résistent à la crise

Pour ne pas se laisser mourir, tout en cherchant à conquérir de nouveaux clients, plusieurs entreprises gabonaises ont pris le pari de se battre...

Owendo : kits alimentaires de Bongo Valentin au 2e arrondissement

Les habitants du 2e arrondissement de la commune d'Owendo reçoivent, depuis lundi, des kits alimentaires, don du Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo...

Covid-19 : déjà 15 morts au Gabon

Le Gabon a enregistré vendredi 29 mai 2020 son 15ème décès lié au Coronavirus, a annoncé le porte-parole du Comité de pilotage de la...