Révision de la liste électorale : Conclave autour de Moubelet Boubeya

Le ministre de l’Intérieur a échangé, le 2 octobre courant, avec les responsables ou représentants des partis politiques, en vue de les informer de la nécessité d’une révision de la liste électorale pour l’année 2015.

Des dirigeants de partis politiques, toutes tendances confondues, se sont retrouvés avec le ministre de l’Intérieur pour discuter de la confection de la liste électorale pour l’année 2015, conformément aux dispositions de la loi relative aux élections. «Notre rencontre (…) a principalement, comme ordre du jour, l’organisation prochaine de la révision de la liste électorale au titre de l’année 2015, conformément aux dispositions de l’article 37 de la loi n°7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques», a annoncé Pacôme Moubelet Boubeya, indiquant que cette rencontre devrait être suivie de bien d’autres. A ses yeux, il s’agissait, en réalité, d’une prise de contact avec les leaders de partis politiques.

Même s’il a affirmé que cette rencontre visait la révision des listes électorales, le ministre de l’Intérieur a précisé que «naturellement en 2016, il y aura, au regard des importantes échéances électorales que notre pays va vivre, une autre révision qui, cette fois, concernera également nos compatriotes résidant à l’étranger». A demi-mots, il faisait allusion à la prochaine élection présidentielle. A en croire Pacôme Moubelet Boubeya, cette rencontre se justifiait d’autant plus que la révision de la liste électorale implique la mise en place de commissions d’enrôlement sur l’ensemble du territoire, et donc la désignation des membres par les formations politiques selon des quotas établis. «Cette révision est imminente, nous la situons dans la 2e quinzaine du mois d’octobre. Elle va durer 45 jours», a-t-il précisé, soulignant que les commissions d’enrôlement sont mises en place, dans les provinces, par les gouverneurs.

Au sortir de cette réunion, les responsables des partis politiques ont affiché leur satisfaction quant à cette initiative. Ceux de l’opposition ont particulièrement souhaité que ce travail se fasse dans les règles de l’art afin d’aboutir à une liste fiable, qui permette une élection démocratique et transparente. L’actuel fichier électoral est biométrique. Cependant, il est contesté par l’opposition, qui estime que les informations qui y sont contenues sont incomplètes. D’ailleurs, à l’issue des dernières élections législatives (2011) et locales (2013) organisées sur la base du fichier biométrique livré par Gemalto, les résultats furent contestés.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Le Gabon face au Covid-19 : Le Dr Adrien Mougougou douche l’optimisme d’Ali Bongo

Le Gabon a certes construit ou rénové des hôpitaux, acheté du matériel ces dernières années, mais cela ne suffit pas pour une riposte efficace...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Conseil interministériel : Neuf projets de textes législatifs et règlementaires examinés

L’équipe conduite par Julien Nkoghe Bekale a mis à profit la célébration de l’Ascension pour passer au crible plusieurs projets de textes législatifs et...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...