À la 6è année du mandat en cours : L’autocélébration de Jean Marie Ogandaga

Le ministre de la Fonction publique, de la Réforme administrative et de la Modernisation des cadres juridiques et institutionnels s’est montré «tout à fait satisfait», le 21 octobre 2015, sur la matinale de Radio Gabon.

Avec son nouveau slogan, «l’obligation du travail est la contrepartie du droit au salaire», le ministre de la Fonction publique, de la Réforme administrative et de la Modernisation des cadres juridiques et institutionnels peut prétendre avoir fait mieux que ses prédécesseurs, voire beaucoup mieux que certains de ses collègues. Alors que les six premières années du mandat en cours sont loin d’avoir répondu aux attentes et espoirs des populations, au regard des échecs enregistrés dans la mise en œuvre de certaines réformes présentées comme «prioritaires» dans des secteurs aussi variés que le logement, le développement des entreprises, la lutte contre les crimes rituels ou la diversification de l’économie, Jean-Marie Ogandaga croit être un des rares ministres à tirer son épingle du jeu. Il n’a d’ailleurs pas caché sa fierté sur la matinale de Radio Gabon, le 21 octobre courant. A ses yeux, le nouveau système de rémunération est incontestablement un mobile de fierté, au point de minimiser le bras-de-fer qui dure depuis plusieurs mois au sein de son département, avec les débrayages répétés. «Les rémunérations n’avaient pas bougé au Gabon depuis 34 ans», a-t-il prétendu.

S’il a admis qu’«il n’y a de richesse que d’homme», le ministre de la Fonction publique, qui n’a pas cessé de se prendre pour une sorte de devin philosophe, estime qu’«un pays ou une entreprise qui oublie de gérer ses hommes, est un pays ou une entreprise qui va au suicide». Et pour éviter de se faire harakiri, la nouvelle gestion de l’agent public vise principalement à nettoyer les logiciels et à rafraîchir la machine. Selon lui, «on ne peut pas gérer plus de 100 000 agents dans une direction générale quelle que soit sa performance». Dans un premier temps, il a donc fallu penser à une «déconcentration» de l’administration publique afin de la rapprocher des administrés. «Il n’est plus possible de gérer de façon concentrée au niveau de la Fonction publique. C’est pourquoi notre action porte sur la déconcentration de cette gestion, c’est-à-dire faire en sorte que les particularités de chacun d’entre-nous soient prises en compte dans chacun des lieux d’évolution, en faisant en sorte que les différents corps de l’Etat soient gérés de façon optimale», a-t-il expliqué. Dans un second temps, l’objectif des réformes était de «définir clairement les missions de chaque agent».

Jean Marie Ogandaga s’est félicité de ce que les réformes aient également été engagées dans le traitement des retraites et départs volontaires. Or, dans le même temps, il n’a pas nié que ces questions, parmi les plus sensibles du moment, sont revenues au stade de projet, sinon qu’elles sont en réflexion. «Un programme de cette envergure, il faut éviter l’effet pervers. Il faut éviter les effets d’annonce», a-t-il tenté de nuancer, alors que l’opération lancée en octobre 2013 a été diversement appréciée.

Source : interview réalisée par Hass Nziengui et Kennie Kanga pour Radio Gabon

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...

Sénatoriales 2021 : le nouveau découpage électoral des 52 sièges de sénateurs au Gabon

Alors que le calendrier des sénatoriales vient d’être fixé par le Centre gabonais des élections (CGE), la rédaction d’Info241 revient sur le nouveau découpage...

Suivez-nous!

1,536FansLike
125FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Centrafrique: la Russie annonce le départ de renforts déployés dans le pays

Alors que la pression s’est accentuée sur la capitale, Bangui, cette semaine, la Russie a informé les Nations unies du départ d’un des éléments...

Le Gabon se dote d’une usine de médicaments génériques – Afrique économie

Le Gabon vient de terminer la construction d’une usine de fabrication des médicaments génériques. Baptisée Santé pharmaceutique, l’usine située dans la Zone économique spéciale...

Elections 2021 en Afrique : qui sont ces vieux présidents éternels candidats

Ils ont l'expérience des élections. Beaucoup d'expérience. Qui sont ces candidats à leur propre succession, recordmen de la longévité au pouvoir, déclarés ou attendus...

Gabon: en deux jours l’effectif de la Mairie de Libreville passe de 2320 à 3245

C’est ce qui ressort d’un rapport sur l’effectif des agents de la Mairie de Libreville. En effet, ce rapport qui comprend les résultats du...

Covid-19 : seulement 14 jours et déjà près de 250 nouveaux cas en janvier 2021

Deux semaines seulement après le début de la nouvelle année, le Gabon est en passe de battre son propre record du nombre de nouvelles...