LIBREVILLE, 3 novembre (Xinhua) — Quelques 120 Gabonais ont quitté Libreville mardi pour le Maroc où ils vont suivre durant un an une formation en techniques agricoles, dans le cadre d’un projet ambitieux pour révolutionner le secteur agricole au Gabon.

Sur les 120 personnes, 20 seront formées dans le domaine agricole traditionnel. Les 100 autres le seront dans la réparation et l’utilisation des moteurs diésels, en électricité, en hydraulique et en transmission.

En janvier 2016 il est prévu le départ d’une centaine de personnes en Malaisie pour des formations agricoles.

Toutes ces séries de formations visent à améliorer la production agricole du pays encore très faible actuellement. Elles rentrent dans le cadre du projet Graine (Gabon des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés), un ambitieux programme mis en place par le gouvernement pour révolutionner le secteur agricole.

Le volet formation occupe une place importante pour le démarrage de ce projet qui est déployé progressivement dans tout le territoire national. Ainsi, sur cinq ans, plus de 2.500 Gabonais participeront à une série de formations à travers le monde. Le premier contingent a quitté Libreville le 22 août dernier en direction de la Malaisie.

Dans ce pays d’Asie du sud-est, les Gabonais sont formés aux différentes techniques agricoles, avec pour objectif final de devenir superviseur de terrain au sein des différentes coopératives.

Le Gabon rêve de quadrupler d’ici à 2020 la part de l’agriculture dans la richesse nationale. Les autorités ont conclu à cet effet un accord avec le groupe Caterpillar pour l’achat de 470 bulldozers.

Pays couvert à 85% de la forêt tropicale, le Gabon dépend largement des importations des produits alimentaires. L’agriculture est très peu développée. En 2013, le pays a dépensé 350 milliards de FCFA pour l’importation des vivres, selon le ministère de l’Agriculture.

French.xinhuanet.com 2015-11-04 01:14:15

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here