Programme GRAINE : vers une réduction du taux de prêt prévu pour les agriculteurs

Le forum d’échanges sur le programme de la Gabonaise des Réalisations Agricoles et des Initiatives des Nationaux Engagés (GRAINE), tenu de jeudi à ce samedi, à Libreville , a appelé dans ses recommandations, à une réduction du taux de prêt alloué aux agriculteurs ayant souscrit à ce projet lancé en décembre 2014.

La rencontre initiée par la Société Gabonaise de Transformation Agricole et Développement Rural (SOTRADER), chargée de la mise en œuvre du programme GrAINE visait à assurer une meilleure implémentation de ce programme sur l’ensemble du territoire.

Experts et autres personnes intéressés à sa mise en œuvre pratique ont examiné et contribué à l’exécution de celui-ci, autour de quatre thématiques. Les comités Investissement, Commercialisation, Juridique, ainsi qu’Environnement et social ont donc fournis les résultats des travaux en atelier.

Au nombre des recommandations émises, on note pour le compte du comité Investissement, la baisse du taux de 11% du prêt accordé aux agriculteurs, du reste regroupés an coopératives. Un taux, selon les participants, qui pourrait être un frein à l’épanouissement des agriculteurs.

Ils préconisent également le remboursement échelonné sur plusieurs années, vu que les premiers revenus ne pourront couvrir tous les coûts, a rapporté M. Théophile Ogandaga, le modérateur du comité, soulignant aussi la proposition de mise en place du fonds de développement agricole histoire de mettre les populations au centre du programme.

Le comité commercialisation modéré par M. Omva Ovono a suggéré que la SOTRADER puisse miser sur le professionnalisme des coopératives et sur la qualité de leurs produits pour fixer les prix. De même, qu’il est souhaité qu’elle récupère la production et se charge de l’écouler sur les marchés en utilisant ses mécanismes.

Le comité Juridique modéré par M. Minlama Mintogo a requis pour sa part que les populations locales soient consultées dans l’attribution des titres fonciers, pour éviter toute contestation.

Il a aussi souhaité que les adhérents des coopérateurs soient formés par la SOTRADER sur le fonctionnement d’une coopérative. Ainsi qu’il a prescrit que le ministère de tutelle puisse aussi harmoniser ses textes avec ceux de l’OHADA pour être en phase avec les règles internationales.

Ce comité a dit vouloir qu’un délai de délivrance des agréments soit réduit, pour favoriser la création de coopératives. Il a souhaité par ailleurs que la superficie allouée aux infrastructures et aux autres activités soit délimitée.

C’est de ce vœu que le comité Environnement et social modéré par Nicaise Moulombi a ouvert son chapitre de recommandations, en appelant notamment à rendre public le Plan National d’Affectation des Terres.

Il a aussi prescrit qu’il n’y aura pas de plantations agricoles dans les zones de forêts matures. De même, il a suggéré qu’il y ait une gestion responsable des intrants agricoles, vu que le suivi des épandages sera dans le respect des normes environnementales.

Sur le plan social, ce comité propose que des politiques d’accompagnement soient mises en place pour inciter les jeunes à revenir dans les villages.
La journée inaugurale été rehaussée par le Premier ministre, Daniel Ona Ondo. La clôture a été quant à elle présidée par le e ministre en charge de l’Agriculture, Mathieu Mboumba Nziengui.

Par ailleurs, Mme Roselyne Chambrier au nom de la société OLAM oil Gabon a vanté le succès rencontré par forum d’échanges sur les réseaux sociaux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Covid-19 : dangereuses négligences des gestes barrières dans l’arrière-pays

À l’intérieur du pays, le Covid-19 semble désormais accélérer sa vitesse de contagion. Malgré ce fait, les populations affichent une certaine négligence dans l'hinterland....

Récession : Les petits opérateurs économiques à la peine

Les petits opérateurs économiques sont parmi ceux qui subissent les pertes les plus lourdes depuis la mise en application des mesures barrières face à...

Eau et électricité : la SEEG revoit les critères de la gratuité

La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) a déclenché, lundi 25 mai 2020, sa deuxième phase de distribution gratuite d'eau et d'électricité décidée...

Recensement des agents publics : la deuxième phase en cours

La deuxième phase de l'opération de recensement biométrique des agents publics est effective depuis le début de la semaine en cours. Cette phase est essentiellement...

L’armée française dément avoir importé des vaccins au Gabon

En pleine pandémie de coronavirus, les réseaux sociaux s’étaient enflammés, mi-mai, suite à l’arrivée par avion français d’une boîte avec inscription “sérums, réactifs et...